La mauvaise santé bucco-dentaire des athlètes de haut niveau

[04 septembre 2019 - 10h26] [mis à jour le 04 septembre 2019 à 10h27]

Malgré des brossages de dents réguliers, les athlètes sont davantage sujets aux maladies bucco-dentaires. Alors comment l’expliquer ?

Les sportifs de haut niveau se brossent les dents… « même plus souvent que la population non sportive », attestent des scientifiques britanniques. Sont-ils pour autant davantage épargnés par les malades de la sphère bucco-dentaire ? La réponse est non ! Ce serait même le contraire.

Pour le prouver, les chercheurs ont sélectionné 352 sportives et sportifs, recrutés dans 11 disciplines différentes. Parmi elles, le cyclisme, la natation, le rugby, le football, l’aviron, la voile et l’athlétisme. Tous ont passé des bilans bucco-dentaires, pour évaluer « l’usure dentaire, la santé des gencives et l’érosion acide », détaille le Pr Ian Needleman, principal auteur. Et chacun a dû expliquer ses rituels pour maintenir sa bouche, ses dents et ses gencives en bonne santé.

Usures dentaires et inflammations des gencives

Résultat, 94% se lavent bien les dents au moins deux fois par jour. Mais près de la moitié (49,1%) avait de « l’usure dentaire non soignée ». La plupart des volontaires souffraient d’un début d’inflammation de la gencive.

Une des raisons avancées par les auteurs : les athlètes sont nombreux à consommer « des boissons sportives (87%), des barres énergétiques (59%) et des gels énergétiques (70%) ». Autant de produits riches en sucres et connus « pour endommager la santé bucco-dentaire ».

Partager cet article