Le cerveau des femmes resterait « jeune » plus longtemps comparé à celui des hommes. Des différences relevées par des chercheurs américains.

La taille du cerveau réduit naturellement au fil des années. Ce processus métabolique vaut pour les deux sexes. Mais il semblerait que le temps impacte différemment la santé cérébrale des hommes et des femmes.

Pour le prouver, des chercheurs américains de la Washington University School of Medicine ont suivi 205 volontaires : 121 femmes et 84 hommes, âgés de 20 à 82 ans. Grâce à un PET scan*, les scientifiques ont évalué les taux d’oxygène et de sucre dans le cerveau. Pour chaque participant, la concentration de glucose sanguin dédié à la glycolyse aérobie a été évaluée. Ce mécanisme permet de fournir de l’énergie au cerveau. Grâce à un algorithme, les scientifiques ont ensuite mis au point un dispositif d’analyse entre l’âge et le métabolisme cérébral.

Résultat, en croisant ces données, « le cerveau des femmes semble avoir 3 ans de moins que celui des hommes », atteste le Pr Manu Goyal, principal auteur de l’étude. « Nous restons aujourd’hui incapables d’expliquer cette différence ». Mais ces résultats peuvent « en partie expliquer les raisons pour lesquelles les femmes présentent une force mentale importante plus longtemps ».

« On sait déjà qu’au même âge, les femmes auraient une meilleure mémoire, des capacités de concentration et de raisonnement supérieures à celles des hommes », ajoutent les scientifiques. « Nous suivons actuellement une cohorte d’adultes pour faire le lien entre une bonne santé cérébrale et son implication dans la protection potentielle de troubles cognitifs»

* Tomographie par Émission de Positrons

Partager cet article