Le froid perdure… halte aux virus !

[19 mars 2018 - 15h52] [mis à jour le 19 mars 2018 à 15h53]

Le printemps approche, mais cette semaine le froid est encore une fois au rendez-vous ! Pourquoi notre organisme est-il plus fragile face aux infections quand les températures chutent ?  Et comment s’en protéger ?

L’hiver, les taux d’infections virales augmentent. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. « L’inhalation d’air froid refroidit la muqueuse des voies respiratoires supérieures. Cela peut perturber le bon fonctionnement des mécanismes de lutte contre les infections », nous renseigne le site ameli.fr.

Autre point, « le froid provoque aussi une diminution du diamètre des bronches, qui gêne parfois la respiration. » Au  niveau des voies respiratoires, les cils habilités à éliminer les toxines sont moins efficaces : le risque de rhumes et de bronchites augmente en conséquence. Enfin, « la concentration de la population dans des espaces confinés et peu ventilés (ex. : transports en commun) augmente le risque de transmission des infections. »

Pensez donc à bien couvrir vos extrémités (tête, mains, pieds) si vous sortez dehors. Et appliquez bien les gestes de prévention pour vous protéger au maximum des virus :

Que vous soyez malade ou en bonne santé :

Lavez-vous les mains à l’eau et au savon ou, à défaut, avec une solution hydro-alcoolique ;

Couvrez-vous le nez et la bouche quand vous toussez ou éternuez ;

Mouchez-vous dans un mouchoir à usage unique ;

Evitez de vous toucher le visage, en particulier le nez et la bouche ;

Si vous êtes malade :

Restez chez vous, limitez vos sorties, contactez le médecin si besoin ;

Limitez vos contacts directs et indirects (via les objets) avec les autres ;

Portez un masque, notamment lorsque vous êtes en contact avec des personnes fragiles

A noter : malgré le froid, votre système immunitaire peut aussi trouver des ressources dans une bonne hygiène de vie. Le sommeil, une alimentation équilibrée, l’activité physique aident à éliminer les toxines et à booster vos défenses naturelles.

Partager cet article