Le sable, ennemi de l’hygiène

[08 juillet 2014 - 14h57] [mis à jour le 09 juillet 2014 à 09h51]

Allongé sur la plage, vous profitez du soleil en famille ou entre amis. Pour que vos vacances ne soient pas contrariées par des champignons ou autres bactéries indésirables, lavez-vous régulièrement les mains. Le sable, si blanc soit-il, abrite souvent des parasites et des germes en tous genres.

Le Pavillon bleu a été décerné cette année à 389 plages. Privilégier les communes affichant cet écolabel, c’est la promesse de se baigner sur un littoral préservé de la pollution. Mais quelle que soit votre destination, mieux vaut adopter les bons réflexes, pour éviter toute infection :

  • Allongez-vous toujours sur une serviette. Le contact direct du sable sur la peau peut provoquer des irritations mais aussi des mycoses, notamment du Pityriasis versicolor. Pour limiter les risques de croiser ce champignon, ne vous séparez pas de votre serviette et lavez-la régulièrement ;
  • Faites systématiquement porter un maillot de bain aux jeunes enfants. Les petites filles, notamment, risquent des vulvites quand elles jouent nues sur le sable ;
  • Lavez-vous souvent les mains. Même s’il est régulièrement nettoyé, le sable peut abriter des œufs d’oxyures ou d’ascaris. Véhiculés par les chiens et les chats, ils sont à l’origine d’infestations intestinales. Sans gravité, ces vers peuvent néanmoins provoquer des démangeaisons anales, voire des maux de ventre, des nausées… Même si les enfants sont plus souvent touchés, toute la famille doit se laver régulièrement les mains avec un gel antiseptique, notamment avant de pique-niquer.

A noter : ces conseils sont d’autant plus importants si vous séjournez sous les tropiques.

Partager cet article