L’orgasme féminin, un point difficile à atteindre

[26 mars 2013 - 10h33] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h56]

Dr Béatrice Cuzin, urologue et sexologue

Le plaisir sexuel, chez l’homme comme chez la femme, mène souvent à l’orgasme. Ce phénomène cérébral dispense une sensation d’intense plaisir. L’orgasme féminin peut être clitoridien ou vaginal ou encore les deux à la fois. La plupart des femmes y parviennent en se masturbant ou au cours de rapports sexuels. Certaines toutefois éprouvent plus de difficultés à ressentir toute jouissance.

A priori plus facile à atteindre, l’orgasme clitoridien est obtenu par stimulation extérieure du clitoris. Il s’agit du petit gland visible au sommet des petites lèvres. La stimulation du clitoris externe aboutissant à ce type d’orgasme emprunte la voie d’un nerf que les spécialistes nomment pudendal.

L’orgasme vaginal correspond au plaisir obtenu par pénétration, sans qu’il soit nécessaire de stimuler le clitoris externe. Cette précision est essentielle car la majeure partie du clitoris se trouve en réalité… à l’intérieur du vagin. C’est pourquoi de nombreux scientifiques pensent que l’orgasme vaginal est en fait un orgasme clitoridien amélioré.

 

Certaines femmes ne parviennent à atteindre l’orgasme que par le biais de la masturbation. D’autres affirment ne jamais l’avoir ressenti. Souvent due à un blocage psychologique, cette difficulté à ressentir le plaisir suprême peut également être liée à la  prise de médicaments ou à un diabète avancé. Il est en tout cas conseillé de consulter un sexologue pour apprendre à « lâcher prise ».

Ecrit par : Dominique Salomon – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article