Menus-santé : profiter oui, se priver non

[01 octobre 2013 - 12h26] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

Non, un régime n’est pas forcément synonyme de tristesse et de privation. Terminez les soi-disant « aliments interdits » censés être trop riches. L’assiette santé et gourmande répond à un subtil équilibre entre mesure et variété. Cette semaine, sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr, nos chefs vous ont mitonné des petits plats qui y répondent parfaitement. Alors profitez, sans vous priver !

Misez sur les protéines, les véritables « briques » de notre organisme.  Ce sont elles qui entretiennent notre masse musculaire et la structure osseuse. Elles permettent aussi de fabriquer les fameux neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine…) impliqués dans la régulation de nos humeurs, de notre motivation et dans le fonctionnement de notre mémoire.

Alors glissez-en sur la table du petit déjeuner pour éviter le coup de barre de la fin de matinée. Au choix, œuf, jambon, fromage blanc, yaourt nature, saumon fumé… En journée, alternez entre protéines animales (viande, poisson, fromage) et végétales (lentilles, poids cassés, tofu). Et si vous souhaitez une recette originale et santé,  tentez le thon mi-cuit… pané ! Vous avez bien lu, il est pané…aux céréales ! Un délice avec sa salade de légumes croquants.

Toujours des glucides. C’est le carburant de vos muscles dont fait partie le cerveau. Privilégiez les glucides les moins riches en sucres. Autrement dit les versions « complètes » des pâtes, du riz, du pain. Et n’oubliez pas les légumineuses comme les pois chiches, les lentilles et les fèves.

Indispensables fruits et légumes. Riches en vitamines et en anti-oxydants, ce sont en quelque sorte les ‘anti-rouille’ de notre assiette. Ils constituent en effet l’arme indispensable contre les radicaux libres qui agressent et font vieillir prématurément nos cellules.

Ne diabolisez pas les huiles. Surtout celles tirées du colza et des noix. Riches en « bons » acides gras (les acides oméga-3), elles vont directement alimenter vos membranes cellulaires et agir sur le vieillissement cérébral et la peau. Leur bienfait sur le cœur n’est plus à démontrer. En pratique, 2 à 3 cuillerées à soupe par jour d’un mélange d’huiles de colza et d’olive, ou de colza et de noix, suffisent.

Vous avez dit ‘variété’ ? Voilà une excellente occasion de revoir la réputation de certains aliments dits « gras ». A l’image des avocats. Figurez-vous qu’ils sont d’excellents pourvoyeurs de phytostérols, des graisses végétales qui diminuent l’assimilation du cholestérol. Le chocolat ? Riche en tryptophane et en magnésium, il stimule la synthèse de la sérotonine « l’hormone de la sérénité ». Il renferme aussi  des polyphénols aux propriétés antioxydantes.

Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

  • Thé vert
  • 2 tranches de pain aux céréales avec « une lichette » de beurre
  • 1 smoothie poire-cassis de Laurence Benedetti

Déjeuner

Goûter

  • Picorettes de fruits secs et chocolat noir (figues, amandes, noisettes)

Diner

Partager cet article