Tristes et ennuyeux, les potages ? Et si au lieu de les voir uniquement comme un bon moyen de consommer le bon quota de légumes, ils devenaient des plats ultra-gourmands ? Avec ces quelques astuces, cela va être un jeu d’enfant. Et pour aller encore plus loin, vous pouvez aussi vous inspirer des recettes mitonnées cette semaine par nos chefs sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr

L’automne est la saison parfaite pour mettre très régulièrement des soupes au menu. Pas seulement parce qu’elles réchauffent. Ou permettent de bien se caler de façon équilibrée, et ainsi mieux résister aux tentations de plats bien plus caloriques. En automne, les étals regorgent aussi de produits se prêtant particulièrement à une déclinaison quasi-infinie de préparations. Courges et autres cucurbitacées bien sûr, légumes à feuilles vertes (chou frisé, cresson, épinard, mâche), mais aussi champignons, oignons, carottes, panais, endives et topinambours. Sans oublier les châtaignes !

Du croquant et du fondant

Et pour sublimer toutes ces bases ? Les possibilités ne manquent pas. Des petits morceaux ou des chips de légumes, des graines de courge, des noisettes concassées apportent du croquant sans pour autant abuser des croûtons. Le lait de coco dépayse délicieusement le potiron, la coriandre et le citron vert dévergondent délicatement la carotte. Le Kiri® ou, version plus goûtue, le roquefort, font fondre les gourmands. La soupe peut même devenir un plat complet en l’enrichissant d’un œuf mollet, de ravioles, de moules ou encore de lamelles de chorizo grillés.

A noter : une soupe fraîche se conserve au réfrigérateur entre 3 et 5 jours. Une soupe qui a tourné se reconnaît à son goût légèrement acide.

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

  • Thé au jasmin
  • Tartines de pain aux céréales avec une « lichette » de beurre
  • Smoothie soyeux de Laurence Benedetti

Déjeuner

Goûter

Dîner

Partager cet article