MERS-CoV : une première piste thérapeutique ?

[09 septembre 2013 - 15h54] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

La combinaison de deux antibiotiques réduirait la réplication virale de MERS-CoV.©Phovoir

Des chercheurs britanniques auraient mis au point un traitement qui empêcherait la réplication du MERS-CoV, le nouveau coronavirus qui sévit principalement au Moyen-Orient. Leur stratégie repose sur la combinaison de deux antibiotiques : la ribavirine et l’interféron alfa -2b. Pour l’heure, elle serait efficace chez le macaque.

Le Dr Heinz Feldmann et son équipe des National Institutes of Health (NIH) ont en effet montré que l’association de ces deux molécules barrait la route au MERS-CoV. Ils l’ont testé sur 6 macaques infectés huit heures auparavant.

« Par rapport aux animaux qui n’ont pas été traités, ils ne présentaient pas de difficultés respiratoires et leurs tissus pulmonaires étaient bien moins endommagés», expliquent les auteurs. Des résultats qui restent toutefois à confirmer.

Rappelons qu’au 7 septembre août 2013, date de son dernier bilan épidémiologique, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recensait 114 cas dans le monde – la majorité dans la péninsule arabique – dont 54 mortels. Pour l’heure, le MERS-CoV apparaît peu virulent, en tout cas bien moins que son « cousin » le SARS. Lequel au début des années 2000, avait été responsable d’une pandémie et de 774 décès dans le monde (8 096 cas).

L’OMS encourage toutefois « tous les États Membres à poursuivre leur surveillance des infections respiratoires aiguës sévères et à examiner avec soin toute présentation inhabituelle ».

Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article