Petits exercices pour se détendre au bureau

[16 septembre 2014 - 11h09] [mis à jour le 16 septembre 2014 à 11h10]

Vous êtes surchargée de travail ? Le ton est monté avec votre responsable ou un collègue ? Pas de panique, il existe une foule de stratagèmes pour faire baisser rapidement et discrètement la pression. Testez-les tous et adoptez le réflexe anti-stress qui vous convient le mieux.

La pause-café déstressante. En vous dirigeant vers la machine à café, calez une respiration calmante sur le rythme de vos pas : inspirez sur un pas, expirez sur deux ou trois pas. Autre astuce directement inspirée de la sophrologie : en soufflant sur votre boisson pour la faire refroidir, imaginez que vous évacuez sur cette expiration toutes vos pensées négatives et vos tensions musculaires.

Un auto-massage relaxant. Avec la pulpe des doigts, faites des petits cercles en partant du haut du nez, passez au-dessus des sourcils, puis continuez tout autour du visage jusqu’aux mâchoires. Les cercles doivent toujours êtres faits dans le même sens, vers l’extérieur du visage. Ensuite, lissez vos paupières du bout des doigts jusqu’aux tempes. Procédez de même sous les yeux en étirant la peau jusqu’au cuir chevelu, puis sous les lèvres en allant jusqu’à l’angle de la mâchoire. Penchez la tête en arrière et faites glisser vos pouces sous le menton en allant jusqu’aux oreilles. Terminez en massant le cuir chevelu, votre tête reposant entre les mains. Répétez chaque mouvement 2 fois.

Une respiration apaisante. Pour chasser les tensions, rien de tel que l’activité physique. En attendant d’aller faire un footing ou des longueurs, direction la cage d’escalier pour un peu d’exercice. L’idéal ? Faire ce travail respiratoire sur 3 étages. Durant la descente, inspirez sur la 1ère marche, expirez sur les trois autres. Des expirations longues, alliées à une inspiration courte, aident à retrouver le calme. Durant la remontée, pour vous sentir d’attaque avant de reprendre votre poste de travail, adoptez une respiration énergisante. Pour cela, inspirez sur trois marches et expirez sur la 4e.

Partager cet article