Le plan cancer 2014-2019 en bonne voie

[01 février 2018 - 16h29] [mis à jour le 01 février 2018 à 16h30]

A quelques jours de la journée mondiale contre le cancer du 4 février, l’INCa vient de remettre au président de la République le 4e rapport du Plan cancer 2014-2019. Si de nombreux progrès sont à souligner, les objectifs restent toujours les mêmes : améliorer le dépistage, la prévention des tumeurs ainsi que la prise en charge de tous les malades. Plusieurs avancées ont été validées mais la mobilisation reste nécessaire.

« En 2017, des avancées concrètes bénéficiant aux patients mais également à l’ensemble des concitoyens ont été réalisées », souligne l’INCa. Dans les domaines de la prévention, du dépistage ainsi que de la recherche et de l’offre de soins pour les malades du cancer.

Ainsi, dans le premier axe du Plan, « guérir plus de personnes malades en favorisant des diagnostics précoces et l’accès de tous à une médecine de qualité (…) », plusieurs points positifs sont à souligner. « Le dépistage du cancer du col de l’utérus pourra être généralisé en 2018 », se félicite l’INCa. Lequel met également l’accent sur le lancement du « premier essai clinique AcSé dédié aux enfants (programme E-SMART) bénéficiant à soixante-dix enfants en échec thérapeutique traités dans près de vingt pathologies cancéreuses différentes ».

Par ailleurs, la formation des médecins prend davantage en compte l’oncologie puisque « le troisième cycle des études de médecine a été révisé avec la mise en place d’un nouveau diplôme d’études spécialisées en oncologie et de deux nouvelles formations spécialisées transversales en cancérologie ».

Prise en charge globale du malade et prévention

Le 2e axe a pout but de « préserver la qualité de vie en proposant une prise en charge globale de la personne pendant et après la maladie». Dans ce domaine, « la prescription d’activité physique pour les patients en affection longue durée (ALD) est maintenant possible ». Sans oublier l’élargissement du droit à l’oubli à de nouvelles localisations de cancers. Il permet de bénéficier de conditions d’emprunt de droit commun dans le cadre de la convention AERAS.

« Investir dans la prévention et la recherche» constitue le 3e axe. Là encore des progrès ont été effectués. « Dans la prévention du risque tabagique, l’opération #MoisSansTabac a été renouvelée en 2017 », se félicite l’INCa. Et des campagnes ont été menées pour rappeler les dangers de l’alcool et du tabac dans le cancer.

De bons indicateurs dans la lutte contre le cancer donc. L’INCa souligne d’ailleurs qu’à deux ans de l’échéance du troisième plan cancer, la mobilisation permanente de l’ensemble des acteurs a permis de réaliser près des deux tiers des objectifs.

En savoir plus

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)