Pouce ou tétine, un sevrage tout en douceur

[09 juillet 2014 - 16h58] [mis à jour le 09 juillet 2014 à 17h09]

Le pouce et la tétine répondent au besoin physiologique de succion des tout-petits. Pas question donc de les déconseiller les premiers mois. Mais leur utilisation prolongée peut poser problème. Alors voici quelques idées pour un sevrage tout en douceur.

Palais étroit, dents en avant, espace entre les deux incisives centrales supérieures… « D’un point de vue orthodontique, la succion prolongée a de multiples conséquences », met en garde le Dr Jean-Baptiste Kerbrat, orthodontiste à Rouen (Seine-Maritime). « Elle pose aussi problème sur le plan ORL. Le palais étant le plancher des fosses nasales, s’il est trop étroit, cela peut nuire à leur bon développement et donc entraîner des problèmes respiratoires : rhinopharyngites, asthme, otites… »

Enfin, avoir en permanence une tétine dans la bouche nuit à la communication. « Pleurer est naturel chez un enfant, c’est un moyen d’expression. Il faut commencer par rechercher la cause de ses pleurs avant de lui mettre systématiquement la tétine dans la bouche », conclut le Dr Kerbrat.

Limiter l’usage à partir de 6 mois

L’idéal ? Commencer à déshabituer votre enfant de la tétine à partir de 6 mois. Ne lui donnez que quand il s’endort. Et s’il n’en n’a pas encore, proposez un doudou. Cet objet transitionnel saura lui aussi l’apaiser. Pour les plus grands qui sucent encore leur pouce ou ont une tétine à 2-3 ans, ne les brusquez pas. Evitez les reproches et valorisez au contraire leurs efforts pour essayer d’arrêter.

Allez-y par étapes. Dans un premier temps, demandez à votre enfant de ne plus sortir la tétine de sa chambre. N’hésitez pas ensuite à ritualiser l’arrêt définitif. Vous pouvez par exemple partir à la chasse aux sucettes dans la maison, le laisser les jeter puis fêter l’événement avec un petit cadeau. Pour le déshabituer de son pouce, vous pouvez le recouvrir d’un sparadrap à l’effigie de son héros préféré. Mais cette méthode ne fonctionnera que si votre enfant y adhère. Enfin, choisissez le bon moment : les vacances se prêtent mieux à ce genre d’étape qu’un déménagement, l’arrivée d’un petit frère ou une rentrée sur les chapeaux de roue.

A noter : Durant tout l’été, la Fédération française d’Orthodontie propose un jeu-concours sur le thème « Comment as-tu arrêté de sucer ton pouce ou une tétine et pourquoi ? ». Informations sur www.orthodontie-et-vous.fr

Partager cet article