Ski : savoir anticiper les dangers

[14 janvier 2016 - 11h28]

Le drame survenu hier dans la station des Deux-Alpes – trois morts dans une avalanche – est l’occasion de rappeler que le ski est une activité particulièrement à risque. Notamment en dehors du domaine skiable. Par ailleurs, dès lors qu’une piste est fermée, ce n’est pas par hasard, cela signifie toujours qu’elle présente de nombreux dangers.

Vous avez prévu de skier en dehors des pistes balisées (et ouvertes) ? Cette pratique, dangereuse rappelons-le, nécessite un très bon niveau de ski. Par ailleurs, elle ne s’improvise pas. Le matin, lisez attentivement le Bulletin d’estimation du risque d’avalanche, sur le site de Météo France. Site sur lequel vous trouverez également les bulletins météorologiques. Pour résumer, si de fortes chutes de neige, accompagnées de vent et/ou de brouillard sont annoncées : abstenez-vous. Enfin, si vous souhaitez bénéficier d’un avis local, interrogez les pisteurs de la station.

Pour l’Association des Médecins de Montagne, il est impératif de suivre les conseils suivants :

  • Prévenez quelqu’un de votre départ en l’informant de votre itinéraire et de l’heure de retour prévue ;
  • Emportez avec vous un récepteur type appareil de recherche de victimes d’avalanches (ARVA). Cet appareil très léger (250g), que vous pouvez louer, permet de localiser les personnes ensevelies ;
  • Ne partez jamais seul, et si vous n’êtes pas suffisamment qualifié, prenez un guide.

Enfin respectez scrupuleusement les consignes des pisteurs. Leur mission : entretenir et sécuriser le domaine skiable, en appréciant l’état de dangerosité de chaque piste. Ce n’est pas tout, les pisteurs surveillent et donnent des conseils de prudence et de respect des règles de sécurité. Ils informent aussi sur les itinéraires et les conditions météo. N’hésitez pas à les solliciter.

Partager cet article