Soda et sommeil : les liaisons dangereuses

[28 novembre 2016 - 11h48]

L’insomnie nous pousse-t-elle à boire plus de sodas ? Ou est-ce l’ingestion de ces boissons sucrées qui nous empêche de dormir ? Une équipe américaine a  bien établi un rapport entre ces deux facteurs de risque de syndrome métabolique, prémices d’une obésité ou d’un diabète. Sans pour autant mettre au jour de lien de cause à effet.

L’équipe du Pr Aric A.Prather de l’University of California de San Francisco a analysé les données de 18 779 participants à la National Health and Nutrition Survey recueillies entre 2005 et 2012. Ils ont notamment réuni des informations concernant la quantité et la qualité de sommeil de chaque participant, ainsi que leur consommation de boissons sucrées.

Résultats, un lien a été confirmé entre le manque de sommeil et une forte consommation de boissons sucrées. Ainsi les personnes ayant dormi moins de 5 heures au cours de la nuit avaient aussi consommé davantage de sodas. Précisément 21% en plus. Et ce, comparé aux participants ayant dormi entre 7 et 8 heures. En revanche, aucun lien n’a été observé entre le manque de sommeil et la consommation de jus, de thé ou de boissons allégées.

Comment l’expliquer ? « De précédentes études soulignent que le manque de sommeil augmente la faim et l’envie de manger sucré », indique Prather. Il se pourrait en outre que les petits dormeurs recherchent l’effet stimulant des sodas cafféinés pour rester éveillés au cours de la journée. Mais cela n’est pas prouvé. Il est aussi possible que le manque de sommeil provienne de la forte consommation de ces boissons.

Quoi qu’il en soit, le manque de sommeil comme la forte consommation de soda ont tous deux été corrélés à une augmentation de développer un syndrome métabolique et à terme une maladie cardiovasculaire. C’est pourquoi, « il est important d’agir sur ces deux aspect en tentant d’améliorer la quantité et la qualité du sommeil et de réduire la consommation de ces boissons », concluent les auteurs.

Partager cet article