Sous la couette… testez le pouvoir du slow sex !

[21 décembre 2018 - 10h14] [mis à jour le 21 décembre 2018 à 10h21]

Marre des rapports sexuels sur le vif, sans prendre le temps de profiter vraiment du moment ? Alors essayez le slow sex, une approche plus sensible du corps pour vous sentir davantage connecté(e) au désir de votre partenaire… et au vôtre. Sans rechercher à tout prix la performance, ralentir la cadence vous permet une belle ascencion vers le summum…

Trop souvent, les rapports sexuels sont entrepris dans l’idée de jouir et de faire jouir. Un Graal à atteindre qui signe le summum, l’épanouissement complet, l’alchimie parfaite avec votre partenaire. Pour autant, un plaisir intense ne rime pas uniquement avec la petite mort. En se focalisant sur l’atteinte de l’orgasme, « nous passons à côté de la possibilité de ressentir de subtiles nuances tout au long de l’union sexuelle », souligne Diana Richardson, sexothérapeute et auteure de l’ouvrage Slow sex, faire l’amour en pleine conscience.

Cultiver la lenteur

Cette approche dite slow sex vous donne le temps d’effleurer le désir et de le faire monter petit à petit, en étant dans l’instant présent plutôt que de penser performance ou record. Contrairement aux idées reçues, la douceur et la lenteur sont loin – très loin – de faire baisser la température sous la couette. Bien au contraire… « En conscience, les couples développent plus de sensibilité, plus de sensualité et éprouvent plus de satisfaction. Après l’acte sexuel, ils se sentent nourris par l’amour en profondeur, ils rayonnent dans leur puissance en tant que couple, et en tant qu’individus », décrit Diana Richardson.

Comme le slow food, le slow sex se base sur le pouvoir « de la relaxation et de la conscience » comme pilier du plaisir serein. « De la même manière qu’en mangeant plus lentement, nous permettons aux aliments de mieux nourrir notre corps, en pratiquant la lenteur dans l’acte sexuel, nous permettons à nos relations sexuelles de mieux nourrir notre corps, notre coeur et notre âme ».

En pratique…

Stimulez intensément votre partenaire en partant à la découverte de ses zones sensibles, en effleurant, en vous promenant sur son corps. Ne ciblez pas directement le sexe, zone érogène facile, mais attardez-vous sur le creux du coude, le lobe d’oreille, la cambrure, les chevilles… Réagissez aussi en fonction des signes que son corps émet, de ce que votre partenaire vous susurre peut-être à l’oreille. En somme, adaptez vos gestes à l’instant présent. En vous laissant aller de la même façon lorsque votre partenaire prend soin de vous, vous découvrirez sûrement des facettes du plaisir jusqu’ici insoupçonnées. En effet, quel que soit l’âge nous n’avons pas obligatoirement révélé tout notre être sexuel…

A noter : si vos rapports sexuels sont souvent très courts, que l’excitation se transforme trop vite en pulsion, et que cela ne vous convient pas, peut-être faut-il questionner ce besoin d’immédiateté et de rapidité, avec vous-même et au sein de votre couple.

Partager cet article