Tabac : les ventes en légère baisse

[25 octobre 2017 - 14h26] [mis à jour le 25 octobre 2017 à 15h36]

Ce 23 octobre, l’Observatoire français des drogues et toxicomanie (OFDT) a publié son rapport sur la consommation de tabac. Bilan positif, les ventes ont baissé entre janvier et septembre 2017. Et les substituts nicotiniques, eux, sont de plus en plus prisés. Mais en y regardant de plus près, beaucoup de progrès restent à faire.

Cette année, entre janvier et septembre, 33,913 millions de cigarettes manufacturées et 6 500 tonnes de tabac à rouler ont été vendues en France. Autrement dit des baisses respectives de 1,6%, et 6,5% par rapport à la même période de 2016. L’achat des substituts nicotiniques a grimpé de 32% : au total, 2 millions de dispositifs (patchs, gommes) ont été vendus. Même constat pour les traitements médicamenteux qui enregistrent une croissance des ventes de 18% ! Et bon indicateur d’une hausse des démarches de sevrage tabagique, les appels reçus sur la plateforme « Tabac info service » ont augmenté de 40% comparé à la période janvier-septembre de l’année passée.

La mauvaise nouvelle cachée dans le détail

De bonnes nouvelles publiées à quelques jours de l’opération « mois sans tabac » qui débutera le 1er novembre. En revanche, si l’on regarde ces résultats à la loupe, le bilan n’est pas si réjouissant. Ainsi, de janvier à juin, les ventes de 2017 étaient largement supérieures par rapport aux mêmes données enregistrées sur ces 6 mois en 2016. La réelle baisse est en effet observée aux mois de juillet, août et septembre.

Ces données donnent matière à la lutte menée pour réduire le tabagisme. A ce sujet, la ministre des Solidarités et de la Santé a récemment annoncé une hausse du prix des cigarettes en plusieurs étapes pour atteindre le tarif de 10 euros pour un paquet en 2020. Une priorité alors que le tabac est à l’origine de 73 000 décès chaque année en France.

Partager cet article