Troubles du sommeil : la mémoire des enfants affectée

[20 avril 2015 - 10h10] [mis à jour le 20 avril 2015 à 10h11]

Sommeil et apprentissage sont intimement liés : des chercheurs hongrois viennent de le confirmer dans une étude réalisée auprès d’enfants de 6 à 12 ans, dont une partie souffrait de ‘troubles respiratoires du sommeil’. Derrière cette expression, des affections qui se traduisent par une respiration anormale au cours de la nuit. A l’image des apnées.

Le Dr Eszter Csabi et son équipe de l’Université de Szeged, dans le sud de la Hongrie ont travaillé auprès de 34 enfants de 6 à 12 ans : 17 souffraient des troubles respiratoires du sommeil. Les 17 autres ont constitué le groupe contrôle.

Les participants ont été regroupés à l’occasion de deux sessions, séparées par un temps de sommeil de 12 heures. Le but était d’évaluer leurs capacités d’apprentissage et de mémorisation. Au terme de ce travail, les scientifiques ont observé que les jeunes patients avaient de moins bons scores aux tests de mémoire déclarative. Autrement dit, celle qui se réfère au  stockage et la récupération de données et par conséquent à la capacité de se rappeler consciemment des faits et des événements.

Pour Csabi, « ce constat est important. S’il est confirmé lors de travaux complémentaires, il pourrait être devenir possible d’envisager des prises en charge des enfants concernés. Elles cibleraient donc ce processus de mémoire déclarative et viseraient à entraîner le cerveau. »

Cet article est aussi disponible en Anglais

Partager cet article

Aller à la barre d’outils