Un nouveau rapport des Français à l’alcool ?

[20 février 2019 - 12h18] [mis à jour le 20 février 2019 à 17h41]

Ce mardi 19 février, Santé publique France révélait le chiffre fatidique des 41 000 décès causés chaque année dans l’Hexagone à cause de l’alcool. L’occasion de décrire le recul de la consommation quotidienne (à table). Mais aussi la hausse des épisodes trop intensifs.

En 2017, un français de plus de 15 ans buvait en moyenne 11,7 litres d’alcool pur, apprenait-on dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 19 février. Des données équivalentes à celles de 2013. Mais bien moindre comparées à celles de l’année 1961 au cours de laquelle cette consommation s’élevait à 26 litres par an ! La consommation de vin diminue contrairement à celle de bière et de spiritueux qui, elles, restent stables.

Qui boit le plus ? L’alcool au quotidien reste davantage le fait des seniors. Au total, 26% des 65-75 ans en boivent tous les jours. Cette incidence passe à 2,3% chez les 18-24 ans. En revanche, les ivresses régulières (dix épisodes dans l’année au minimum) sont rapportées chez 19,4% des 18-24 ans, contre moins de 1% chez les plus de 55 ans.

La fin du vin de table à la française ? En prenant du recul sur ce zoom, « nous sommes dans une phase de transition où la France quitte progressivement son mode traditionnel de consommation pour aller vers un modèle plus ‘anglo-saxon’ », constate la Fédération Addiction. En effet, les verres d’alcool tous les jours à table laissent leur place à « des consommations hebdomadaires après le travail ou en fin de semaine ». Au regard de ces évolutions, « le contrôle effectif de l’interdiction de vente d’alcool aux mineurs doit évidemment être renforcé ».

Partager cet article