Yémen : 2,7 millions d’enfants vaccinés contre la diphtérie

[19 mars 2018 - 16h10] [mis à jour le 19 mars 2018 à 16h11]

Au Yémen, l’OMS, l’Unicef et les autorités locales viennent d’immuniser 2,7 millions d’enfants contre la diphtérie. Une mesure de santé publique déployée dans un pays en proie à des tensions toujours plus extrêmes et fragilisantes pour la population.

Voilà plus de 3 ans que le conflit* dure au Yémen. Selon les chiffres de l’ONU, 22 millions de personnes avaient toujours besoin d’une aide humanitaire au 5 janvier, plus de 8 millions souffraient de famine. Et le risque infectieux augmente avec les conditions de vie de plus en plus déplorables, notamment dans la population infantile.

De 6 mois à 15 ans

Dans ce contexte, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Unicef et les autorités locales viennent de vacciner 2,7 millions de petits contre la diphtérie. Tous avaient entre 6 mois et 15 ans. Plus de 6 000 professionnels de santé ont été mobilisés pour déployer cette couverture vaccinale dans les zones les plus à risque.

Une urgence alors que cette épidémie, rapportée pour la première fois en octobre 2017, est aujourd’hui à l’origine de plus de 13 000 infections et plus de 70 décès. Au total, 80% des cas sont répertoriés chez des enfants et des jeunes adultes âgés de moins de 25 ans.

« Le quasi-effondrement du système de santé et le conflit ont entravé les mesures préventives », explique le Dr Nevio Zagaria, représentant de l’OMS au Yémen. « Mais nous sommes parvenus à délivrer en urgence tous les produits nécessaires, et restons engagés dans la lutte contre cette épidémie. »

A noter : cliquez ici pour tout savoir sur la diphtérie

*opposant des yéménites chiites Houtis et plusieurs pays arabes dirigés par l’Arabie Saoudite

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)