Zika : quel risque en Métropole ?

[16 juin 2016 - 16h11] [mis à jour le 16 juin 2016 à 16h12]

La période estivale correspond généralement à la prolifération des moustiques dans l’Hexagone. Si la plupart d’entre eux sont inoffensifs, certains peuvent être vecteurs du chikungunya et de la dengue. Mais quid du virus zika ? Existe-t-il un risque de transmission en France ?

Le virus zika sévit depuis plusieurs mois en Amérique, et notamment dans les Antilles françaises. Il est transmis par des moustiques et notamment ceux du genre Aedes : Aedes albopictus et Aedes aegypti.

L’Académie nationale de médecine précise ainsi les conditions qui pourraient permettre à cette arbovirose de se développer dans notre pays. « L’arrivée dans la zone d’un sujet porteur du virus, qui sera piqué par le moustique qui le transmettra à une population n’ayant jamais rencontré le virus jusqu’alors. »

Théoriquement donc, le virus zika pourrait ainsi s’implanter dans l’Hexagone. En effet le moustique Aedes albopictus, présent en France depuis plusieurs années, dans les Alpes Maritimes, puis le Var et les Bouches du Rhône, s’étend progressivement vers le nord. « Il suit en réalité l’autoroute A6. » Il est aujourd’hui retrouvé dans plus d’une vingtaine de départements. « Cela constitue donc un risque potentiel, mais seulement dans la période où les moustiques prolifèrent, donc pendant les mois d’été », précise l’Académie.

Partager cet article