A quoi sert la personne de confiance ?

[10 avril 2019 - 16h34]

Désigner une personne de confiance est recommandé à tous. Ce proche pourra vous assister dans diverses situations de vie. Précisions sur ce rôle essentiel. 

Accompagnateur. Si vous le souhaitez, votre personne de confiance peut vous accompagner dans vos démarches en matière de santé et peut assister à vos entretiens médicaux. Ainsi, elle peut vous aider dans vos décisions. Notez toutefois que cette personne ne pourra pas accéder directement, sans vous, à votre dossier médical.

Intermédiaire. La personne de confiance peut poser des questions que le patient aurait souhaité poser et recevoir du médecin des explications qu’elle pourra répéter au patient.

Avis prioritaire. Votre personne de confiance sera bien entendu encore plus importante si vous vous trouvez hors d’état d’exprimer votre volonté. Accident, maladie… les causes de cette incapacité à donner votre opinion sont nombreuses. Le cas Vincent Lambert en est devenu le symbole. « S’il est question d’envisager une limitation ou un arrêt des traitements ou la mise en œuvre d’une sédation profonde et continue jusqu’au décès, la personne de confiance doit toujours être consultée et être informée des résultats des procédures collégiales », précise le site du ministère en charge de la Santé. « En l’absence de directives anticipées, son avis l’emporte sur tout autre avis émis par la famille ou les proches. » Les situations de fin de vie mettent en lumière l’importance du rôle de témoin privilégié de la personne de confiance.

Partager cet article