Attentats : un guichet unique pour assister les survivants

[27 juillet 2016 - 12h10] [mis à jour le 27 juillet 2016 à 12h11]

guichetokDepuis janvier 2015 en France, les attentats se suivent et se ressemblent. Semant la mort sur leur passage, ils laissent également des survivants et des proches effondrés et perdus. Pour les aider dans le labyrinthe administratif et face à la douleur, la secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes, Juliette Méadel, met en place un Guichet Unique d’Information et de Déclaration pour les victimes.

Simplifier les démarches des victimes d’actes de terrorisme. Voilà l’objectif premier du guichet unique mis en place sur le site guide-victimes.gouv.fr. « S’adressant dans un premier temps aux victimes d’actes de terrorisme, ce site servira prochainement de socle aux victimes d’accidents collectifs et de catastrophes naturelles », précise le secrétariat d’Etat.

La prise en charge et l’indemnisation des préjudices subis font partie des principales préoccupations des survivants et des proches de victimes. Pour les aider, « l’ensemble des informations utiles aux victimes, tel que l’annuaire des acteurs, comme les associations » sont consultables sur ce site.

Un « coffre-fort » numérique pour documents

Le guide détaille également « les démarches à entreprendre en fonction de la situation de la victime (perte d’un proche, blessé physique/psychologique, proche d’un blessé…) », poursuit le secrétariat d’Etat. L’une d’elle consiste, en matière d’indemnisation, à « déposer et suivre une demande auprès du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres Infractions (FGTI) et l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG) ».

« Les victimes et les associations ont exprimé le souhait de disposer d’un « coffre-fort » numérique, élément simplificateur pour leurs démarches en ligne », indique le secrétariat d’Etat. « Ce guichet dispose d’une solution sécurisée conçue par Docapost, filiale du groupe La Poste et permet de conserver l’ensemble des documents utiles aux démarches en ligne ».

« Cet outil (le guichet unique d’information ndlr) ne remplace en rien l’accompagnement humain, indispensable », admet Juliette Méadel. Mais il est un « maillon essentiel de la simplification de la politique d’aide aux victimes ».

Partager cet article