Accusés de contenir de nombreux produits toxiques, les cosmétiques font la une du supplément estival publié par 60 millions de consommateurs. Mais du côté positif de la force cette fois. Le numéro de juillet et août donne en effet les clés pour choisir crèmes, démaquillants, lotions et autres produits les plus sains des rayons !

Dans son hors-série de l’été, le magazine 60 millions de consommateurs publie le tableau des cosmétiques à privilégier. Et plus précisément la liste des molécules composant les déodorants, shampoings, masques…etc. jugées les plus saines. Un numéro paru dans la foulée de la publication, par UFC-Que Choisir ce 7 juin, des 1 000 produits toxiques à éviter au rayon beauté.

Objectif de 60 millions de consommateurs : nous apprendre à éviter les substances allergènes, cancérogènes, reprotoxiques* ou encore celles suspectées d’agir comme un perturbateur endocrinien. Mais en se concentrant sur le bon pour éviter le pire. Une vigilance bienvenue à l’heure où, secret industriel oblige, les fabricants de cosmétiques n’indiquent pas la concentration des composants sur leurs produits. Pas plus qu’ils n’apposent « leur origine ou leur mode de fabrication », nous rappellent les auteurs du supplément.

Racines latines = plantes !

En moyenne, 30 ingrédients entrent dans la composition des cosmétiques. Mais la liste peut s’allonger jusqu’à 100 substances. Ainsi pour vous repérer dans le rayon, choisissez les ingrédients en latin, gage de leur origine naturelle (plantes) et d’une fabrication sans transformation. Dans le détail :

Racine latine + oil : choisissez les terminaisons oil si vous appréciez les produits à base d’huiles végétales ou d’huiles essentielles ;
Racine latine + water : cette appellation est le signe d’une substance issue lors de la distillation de la plante ;
– Racine latine + cera : dans ce cas votre produit est issu de la cire naturelle de la plante Euphorbia cerifera.

En revanche halte aux confusions, bien que latin, le terme paraffinum liquidum n’a rien de naturel : ce dernier correspond en effet à l’huile de paraffine obtenue dans la pétrochimie.

Les labels de confiance

Parmi la dizaine de labels répertoriés, privilégiez l’écolabel européen apposé sur les produits végétaux d’origine bio. Ou encore l’écocert cosmétique bio assurant un produit comprenant un minimum de 95% d’ingrédients végétaux et 10% de bio. Respectivement 50% et 5% pour l’écocert cosmétique éco. Tous les labels engagés dans cette démarche saine et écologique sont détaillés dans la revue : Cosmebio cosmétique bio et cosmebio cosmétique éco, BDIH, Soil association organic et soil association, Nature & Progrès, Natrue.

*Les substances réprotoxiques altèrent la fertilité de l’homme, de la femme et parfois de l’enfant à naître

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)