De nouvelles molécules contre le mélanome

[27 mai 2016 - 09h33] [mis à jour le 27 mai 2016 à 09h34]

Depuis plusieurs années, l’immunothérapie fournit des résultats encourageants dans le traitement des mélanomes métastatiques. Toutefois, la plupart des patients devront poursuivre des traitements supplémentaires pour empêcher la tumeur primitive et les métastases de récidiver. C’est dans ce contexte que la découverte d’une nouvelle molécule anti-tumorale offre un espoir supplémentaire.

Une équipe INSERM menée par Stéphane Rocchi (Unité 1065 « Centre méditerranéen de médecine moléculaire ») de Nice a découvert une nouvelle famille de molécules, les Thiazole Benzensulfonamides (TZB). « Initialement identifiées dans le diabète de type 2 », elles ont dû faire l’objet de modification de structure pour parvenir à une molécule utilisable contre le cancer. C’est ainsi qu’a été créée HA15.

Chez la souris, « la HA15 induit un stress du réticulum endoplasmique provoquant la mort des cellules de mélanome par apoptose et autophagie ». Résultat, « elle est très efficace pour diminuer le volume tumoral sans toxicité apparente chez le rongeur ».

Résultats encourageants sur tumeurs humaines in vitro

« Chez l’homme, les chercheurs ont montré que les molécules étaient actives sur des cellules de mélanomes prélevées sur des biopsies de patients sensibles ou résistantes aux thérapies ciblés », précisent les auteurs.

« Le but ultime de ce projet est d’utiliser ces nouvelles molécules dans le traitement du mélanome et plus généralement dans d’autres types de cancers », ajoute Stéphane Rocchi. Lequel a pour objectif de démarrer prochainement un essai clinique de phase 1.

Rappelons que le mélanome est une forme fortement agressive de cancer de la peau. Il touche les mélanocytes, les cellules responsables de la synthèse de mélanine qui donne sa coloration à la peau.

Partager cet article