Les trajets en train ou en voiture peuvent parfois sembler bien longs pour les plus jeunes, surtout si le mal des transports les empêche de lire ou de jouer (exceptionnellement) sur une tablette. Des idées pour faire passer le temps.

En voiture, si vous en avez la possibilité, installez-vous à l’arrière avec votre enfant. Vous pourrez plus facilement alterner les moments où vous jouez avec lui et les moments où il doit apprendre à s’occuper seul. Listez par écrit les activités que vous pourriez lui proposer. Mieux vaut avoir tout prévu à l’avance car une fois partis, avec la fatigue et le stress, vous risquez de vous retrouver à court d’idées. Voici quelques jeux qui changent des classiques « roi du silence » ou « ni oui ni non ».

A partir de 3 ans

Le jeu des associations : Dites à haute voix le nom d’un fruit ou d’un légume. Votre enfant doit vous dire s’il pousse dans la terre ou dans un arbre. A vous ensuite de trouver un fruit ou un arbre qui pousse de la même façon. Le premier qui fait une erreur ou met trop de temps à répondre a perdu.

A partir de 6 ans

Le jeu de la valise : Votre enfant annonce « Pour partir en vacances, j’ai fait ma valise et j’y ai mis … » et ajoute le nom d’un objet qu’il pense nécessaire à son voyage (doudou, chaussettes, compote). Vous reprenez alors l’ensemble de la phrase en y ajoutant un nouveau mot : « Pour partir en vacances, j’ai fait ma valise et j’y ai mis … et … ». L’idée est de continuer ainsi jusqu’à ce que l’un de vous oublie un mot ou perde le fil de la phrase. Celui qui se trompe recommence du début avec une nouvelle valise.

A partir de 8 ans

Le jeu des célébrités : Proposez à votre enfant de choisir secrètement le nom d’un personnage célèbre. Le reste de la famille va devoir trouver de qui il s’agit en posant à tour de rôle des questions auxquelles il ne répondra que par oui ou par non. Celui qui trouve peut choisir à son tour le personnage à deviner.

En voiture, si votre enfant est vraiment trop ronchon et s’agite dans son siège-auto, faites une pause sur une aire où il pourra courir et se défouler à l’écart des voitures. Dans le train, proposez-lui de vous accompagner acheter une boisson ou une friandise à la voiture-bar. A circonstances exceptionnelles, grignotages exceptionnels.

Partager cet article