Des nanoparticules retrouvées dans des médicaments de la vie courante

[22 mars 2018 - 12h37] [mis à jour le 22 mars 2018 à 16h41]

L’association 60 millions de consommateurs vient de confirmer la présence de nanoparticules de dioxyde de titane dans 6 médicaments utilisés dans la vie de tous les jours. Une substance potentiellement cancérigène chez le rat dépourvue d’effet thérapeutique.

Des nanoparticules de dioxyde de titane (TiO2*), utilisées comme excipient**, ont été retrouvées par 60 millions de consommateurs dans 6 médicaments courants : Efferalgan 1G®, Spasfon®, Zyrtecset®, Nurofen 400 mg®, Doliprane poudre 200 mg® et Euphytose®. Une information révélée dans le numéro d’avril de l’association.

Le potentiel cancérigène chez le rat

L’Inra*** a récemment mis en avant le potentiel cancérigène de cette substance chez le rat. Des résultats certes « préliminaires », mais qui « incitent à la vigilance et à une analyse des risques chez l’Homme ». Par principe de précaution, 60 millions conseille de « privilégier les équivalents sans TiO2 … quand ils existent ». Difficile voire impossible alors que très peu d’équivalents existent, pointe du doigt l’association.

Autre point, « la mention nano n’apparaît jamais sur les notices ». Une absence de transparence liée au fait que « les fabricants profitent de l’absence totale d’encadrement concernant l’étiquetage des nanoparticules dans les médicaments ». Ainsi 60 millions de consommateurs demande à mettre en place les mêmes exigences d’étiquetage appliquées aux denrées alimentaires. C’est-à-dire indiquer la présence de nanoparticules lorsque leur dosage égale ou dépasse les 10% du produit final.
 
A noter : en août 2017, l’association rapportait cette même présence de nanoparticules de TiO2 dans certaines confiseries et gâteaux. Les aliments, les cosmétiques, les encres de tatouage sont aussi concernés.

*additif E171
**ingrédient dépourvu de fonction thérapeutique
***Institut national de la recherche agronomique

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)