Dormir nu : bon pour la santé ?

[12 avril 2016 - 09h52] [mis à jour le 12 avril 2016 à 09h57]

 

Sujet tabou ? Il est très difficile de connaître le pourcentage de Français préférant être ou non habillés sous les draps. La pudeur, la température ambiante, la recherche de confort ou de sensualité entrent bien entendu en ligne de compte. Mais les effets sur l’organisme, quels sont-ils ?

Pour bien dormir, les experts sont formels : la chambre doit être régulièrement aérée et sa température doit être comprise entre 18 et 19 degrés. Mais aucune donnée scientifique ne permet de dire si la nudité impacte ou non la qualité du sommeil. A chacun donc d’adopter la tenue dans laquelle il se sent le plus à l’aise.

Là où la tenue nocturne peut avoir un effet, c’est sur la fertilité masculine. Différents travaux avaient déjà montré les méfaits du port de sous-vêtements trop serrés. Une nouvelle étude, menée sur 500 hommes par l’Université de Stanford et par l’Institut National de la Santé de l’enfant et du Développement Humain du Maryland, le confirme : dormir nu améliore la qualité des spermatozoïdes et augmente les chances de conception. Côté femmes, s’il est désormais établi que le port de soutien-gorge avec armatures n’augmente pas le risque de cancer du sein, le garder la nuit présente peu d’intérêt. En tout cas, cela n’empêchera pas les tissus de se distendre au fil des ans et les seins de se relâcher. Pour conserver une jolie poitrine, mieux vaut en revanche éviter de dormir allongée sur le ventre.

Et concernant la santé sexuelle ? Impossible d’édicter une règle commune à tous les couples. Les contacts peau à peau éveillent la sensualité. Mais pour beaucoup, la vision d’un corps vêtu d’une nuisette ou d’un boxer est tout aussi érotique que celle d’un corps nu.

Partager cet article