Epilation : comment dire adieu aux points rouges ?

[31 juillet 2018 - 16h24] [mis à jour le 31 juillet 2018 à 16h34]

Vous avez pris le temps de vous épiler… plus de poils à l’horizon mais des petits points rouges tenaces viennent gâcher le résultat. A quoi sont-ils dus ? Comment les éviter ?

Aussi esthétique soit-elle, l’épilation n’a rien de doux pour votre peau. En effet, qu’il s’agisse d’un rasoir, d’un épilateur électrique, de crème ou de cire, il s’agit bel et bien de déraciner – au moins en surface de l’épiderme – ces fameux poils que l’on aimerait voir disparaître à tout jamais.

Ce geste peut être « traumatisant » pour la peau au point de laisser quelques traces de son passage. Entre autres, des points rouges en relief sur la zone épilée. Ces derniers résultent du phénomène de micro-inflammation localisée à la racine du poil lorsque ce dernier est arraché. Il faut savoir que les peaux mates sont plus sensibles aux points rouges que les peaux claires du fait d’un plus grand nombre de mélanocytes.

Dans les heures qui suivent l’épilation, ces points rouges s’atténuent facilement sur les jambes. Vous pouvez hydrater la zone impactée avec une crème grasse pour nourrir votre épiderme asséché. En revanche, au niveau des aisselles et du maillot, la peau est ultrafine, l’inflammation s’en trouve exacerbée. Si l’application d’une crème adaptée à ces zones peut aider, elle ne suffira sans doute pas. Le risque de kystes et de poils incarnés est ici plus important.

« Toutes les techniques d’épilation (cire, épilation, crème) sont plus pourvoyeuses de poils incarnés que le rasage car le poil ayant été arraché, le chemin est plus long pour la sortie », expliquent les experts du site Dermato.net.

Dans le sens du poil

Pour éviter ce phénomène, et quel que soit votre mode d’épilation, gommez régulièrement ces zones sensibles pour éliminer les peaux mortes.

Pensez à vous épiler dans le sens du poil et non l’inverse, une erreur qui traumatise encore plus la peau.

Après l’épilation, utilisez un soin post-épilatoire (crème, lotion adoucissante…) pour adoucir la peau. Et hydratez-la quotidiennement pour qu’elle soit bien nourrie et protégée.

A noter : si vous n’êtes pas sûre de vous, alors prenez rendez-vous chez une esthéticienne, au moins pour une séance de « remise en jambe » afin d’obtenir des conseils !

Partager cet article