Le manque d’activité tue plus que le tabac

[21 mai 2013 - 09h40] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h56]

L’ICCR milite pour une évolution simple du mode de vie. © Phovoir

La sédentarité plus meurtrière que la cigarette. Selon la Chaire internationale sur le risque cardiométabolique (ICCR), en effet, « l’insuffisance d’activité physique est à l’origine de 5,3 millions de décès, contre 5,1 millions pour le tabac ! ». Autant de morts facilement évitables.

Pour l’ICCR, « l’insuffisance d’activité physique représente maintenant une véritable épidémie et s’avère être un des éléments nocifs du mode de vie toxique des pays industrialisés. » Position assise prolongée, locomotion assistée, surconsommation de produits salés et sucrés, « notre mode de vie actuel est responsable de l’augmentation de la morbidité liée à la sédentarité », affirme le Pr Jean-Pierre Desprès, directeur Scientifique de l’ICCR.

Un tiers de la population mondiale inactive

Au niveau mondial, la prévalence de la sédentarité s’élève à 35% et le tabagisme à 26%. Et chaque année, le manque d’activité physique, responsable notamment d’affections cardiovasculaires, de diabète ou encore de surpoids tue 5,3 millions de personnes. C’est pourquoi les Prs Desprès et Martine Duclos, chef de service de Médecine du sport au CHU de Clermont-Ferrand lancent un appel au changement de mode vie. Selon eux, pour sortir de cette spirale, il est nécessaire dans la mesure du possible de :

  • Bouger tous les jours au moins 30 minutes ;
  • Aller au travail à pied ou à vélo ;
  • Diminuer le temps passé assis, se lever toutes les heures une minute et bouger (pour ranger un dossier, boire un verre d’eau…) ;
  • Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur ;
  • Organiser son quotidien autour du mouvement ;
  • Faire ses courses à pied.

Des conseils déjà maintes fois répétés mais qui, espérons-le, trouveront un nouvel écho dans les chiffres rendus publics par l’ICCR.

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

 

Partager cet article