Les fibres, bonnes pour le transit, mais pas seulement

[20 octobre 2014 - 12h09] [mis à jour le 20 octobre 2014 à 17h57]

Naturellement présentes dans de nombreux aliments, les fibres sont essentielles dans le cadre d’un régime équilibré. Or les Français n’en consomment pas assez. Ces éléments sont notamment importants pour notre tube digestif et ont un rôle protecteur vis-à-vis de plusieurs maladies.

Présentes dans les fruits et les légumes, mais aussi dans les produits céréaliers et les légumes secs, les fibres ont un rôle primordial dans le bon fonctionnement de notre tube digestif. Cette fonction est bien connue. Ce qui l’est moins c’est qu’elles favorisent la réduction du taux de cholestérol, une baisse du risque de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Or les Français ne mangent pas assez de fibres. Selon la dernière étude INCA2 (2006-2007), la consommation de fibres alimentaires dans notre pays a été estimée à 17,5g/jour chez les adultes. Alors que l’apport quotidien minimal devrait être de 25g. La consommation de nos concitoyens n’a augmenté en 8 ans que chez les femmes (+6,7%). Elle a stagné chez les hommes et diminué chez les enfants.

Une santé préservée

Parmi les effets bénéfiques les plus documentés se trouvent :

  • Une augmentation de la fréquence des selles ;
  • Une diminution de la glycémie à jeun des patients diabétiques de type 2 ;
  • Une diminution de la cholestérolémie ;
  • Une baisse de la pression artérielle chez les sujets hypertendus.

« Une consommation de fibres suffisante réduirait (ainsi) le risque cardiovasculaire et aurait un effet favorable sur le maintien du poids », souligne Martine Champ, directrice de recherche INRA à Nantes. Par ailleurs, « un grand nombre d’études soutient également l’hypothèse d’un effet protecteur sur les cancers du côlon, du rectum et de l’estomac. »

Partager cet article