L’hiver, donnez la becquée!

[05 décembre 2013 - 16h19] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h59]

Et si vous transformiez votre balcon ou votre jardin en un restaurant pour consommateurs ailés ? L’hiver n’épargne pas les animaux. Et encore moins les oiseaux. Ces derniers éprouvent les plus grandes difficultés à trouver de la nourriture. Alors, même s’ils peuvent donner l’impression d’être des animaux épris de liberté, un petit coup de main peut leur être bien utile… !

Pour assurer une énergie suffisante aux animaux, privilégiez une nourriture riche en lipides :

  • La graisse : margarine, beurre, saindoux seuls ou en mélange avec des graines (du tournesol, du blé concassé, de l’avoine…) ;
  • Les fruits secs comme les noisettes, les noix ou les amandes bien évidemment décortiquées. Et pourquoi pas concassées ;
  • Des morceaux de fruits, pommes, poires…

Présentez-leur la nourriture en petites quantités. Placez-la de préférence le matin de bonne heure et le soir avant le rassemblement des oiseaux en dortoir, dans des endroits situés à l’abri du vent et de la pluie.

Certains aliments sont à proscrire, comme le pain sec ou les biscottes qui gonflent leur estomac et provoquent des troubles digestifs. Certaines graines peuvent s’avérer toxiques. C’est le cas des graines de lin ou de ricin. Enfin, nous avons tous en tête l’imager de la maman oiseau subvenant aux besoins de ses petits avec des vers. Bonne idée ? Pas si sûr. Selon la Ligue de Protection des Oiseaux, « les asticots, très résistants peuvent perforer l’estomac des oiseaux. »

N’oubliez pas l’eau ! Par temps froid, l’eau se fait rare. « Ce manque nuit à leur hydratation bien sûr mais aussi à l’entretien de leur plumage, essentiel en hiver » continue la LPO. «  Il est donc important de leur fournir un récipient rempli d’eau. Disposez des pierres à l’intérieur afin de s’assurer qu’il ne serve qu’à la boisson et non à la baignade ». Ceci pour éviter la formation de glace sur le plumage.

Une petite astuce pour empêcher l’eau de geler : placez dans la soucoupe une petite balle de cellulose (type tennis de table). Son mouvement incessant évitera à l’eau de se figer.

Enfin, pour nourrir les oiseaux, le mieux est encore d’installer des mangeoires. Disposez-les en hauteur, sur un poteau ou dans un arbre, toujours hors de portée des prédateurs comme les chats.

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : David Picot

Partager cet article