Lutte contre le VIH/SIDA : le manque de moyens dénoncé

[18 juillet 2018 - 11h38] [mis à jour le 18 juillet 2018 à 17h03]

Dans son rapport publié ce 18 juillet, l’ONUSIDA pointe les carences budgétaires dans la lutte contre le virus du Sida. Un frein majeur pour l’objectif d’éradication totale d’ici à 2030. L’organisation appelle les Etats riches à respecter leurs engagements.

« Les nouvelles infections à VIH augmentent dans environ 50 pays », note l’ONUSIDA dans son rapport du 18 juillet. Et « les décès liés au sida ne diminuent pas assez vite ». Une gravité telle que si aucune mesure n’est prise cette année, « les objectifs adoptés à l’ONU de mettre l’épidémie sous contrôle d’ici à 2020 et d’en finir d’ici à 2030 ne pourront pas être atteints ».

Dans ce document, « 250 organisations du monde entier, dont le réseau international Coalition PLUS et son membre français AIDES, s’unissent pour demander aux Etats de respecter leurs engagements financiers ».

« Les partenaires techniques ont estimé que le montant total des ressources financières nécessaires pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme s’élève à 46 milliards de dollars annuels, dont GFAN* estime que 14,55 à 18 milliards de dollars devraient être investis via le Fonds mondial sur la période 2020-2022 », précise le rapport de GFAN.

La France et son rôle « de premier de cordée »

En France, pays pionnier dans la lutte contre le virus du Sida, des voix se sont élevées. « Nous demandons au Président Emmanuel Macron de jouer pleinement le rôle de premier de cordée en mobilisant dès maintenant ses homologues internationaux pour obtenir des contributions », alerte Aurélien Beaucamp, Président de AIDES, association membre de Coalition PLUS en France. « Ces investissements supplémentaires seront indispensables pour éviter une reprise de l’épidémie au niveau mondial dans les prochaines années. »

A noter : aujourd’hui 36,9 millions de patients vivent avec le virus du Sida dans le monde. Sur l’année 2017, un total de 1,8 million de nouvelles infections a été rapporté.

*Global Fund Advocates Network

Partager cet article