VIH/SIDA : l’efficacité d’un traitement hebdomadaire à l’étude

[12 janvier 2018 - 12h19] [mis à jour le 12 janvier 2018 à 12h21]

Des chercheurs américains ont mis au point un modèle de capsule efficace dans la prise en charge du virus du Sida. Administré une fois par semaine, ce traitement est basé sur la diffusion progressive de la substance active.

Des scientifiques américains* ont développé un nouveau modèle de médicament contre le virus du Sida. En forme d’étoile, la gélule est munie de 6 bras, tous chargés en substance active. Au fil de la semaine, les petits membres se déploient un à un pour délivrer progressivement le produit dans l’organisme.

Des tests effectués chez le cochon prouvent que cette gélule peut contenir 3 médicaments prescrits aux patients séropositifs. Et le design est pensé de telle sorte qu’au bout d’une semaine, cette capsule se désintègre naturellement dans l’estomac.

En traitement et en prévention

Une seule dose par semaine suffit à son efficacité, bien moins contraignant donc que les pilules quotidiennes. Ce traitement « pourrait faciliter l’adhésion thérapeutique des patients », notent les chercheurs.

Mais aussi « bénéficier aux personnes exposées risque de contracter le VIH/SIDA, en prévention d’une contamination** ». Cette approche présente un grand intérêt en termes de santé publique. Aujourd’hui la prophylaxie souffre en effet d’un manque d’observance. « Les oublis de pilule sont fréquents dès lors que le traitement est quotidien. Avec une seule administration par semaine, l’assiduité est renforcée. »

Cette avancée donne de l’espoir dans l’amélioration de l’espérance de vie des patients séropositifs. La mortalité due au VIH/ Sida a certes diminué depuis l’introduction des traitements antirétroviraux dans les années 1990. Mais chaque année dans le monde, les nouvelles contaminations s’élèvent à 2,1 millions, et le virus coûte la vie à 1,5 million de patients.

A noter : les chercheurs étudient la mise au point de molécules capables de rester actives dans le corps pendant plus d’une semaine.

*Massachusetts Institute of Technology and Brigham and Women’s Hospital

** Une dose par semaine améliore l’efficacité des traitements préventifs de 20%, comparée à la prise quotidienne.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)