[vidéo] Organes, tissus… tous donneurs, tous receveurs

[22 juin 2018 - 11h03] [mis à jour le 22 juin 2018 à 11h10]

« On est tous donneurs d’organes… et c’est bien parce qu’on peut tous un jour être receveurs. » Tel est le slogan de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, organisée ce 22 juin.

Pour la 18e édition de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, l’Agence de la biomédecine mise sur l’empathie bien placée de tout un chacun. Le thème retenu va droit au but : « on est tous donneurs d’organes… et c’est bien parce qu’on peut tous un jour être receveurs. »

Dans le cadre de sa campagne pour cette journée, l’Agence a publié la vidéo suivante :

Des spots TV sont aussi diffusés depuis le 18 juin pour rappeler le principe du consentement présumé qui prévaut en France. C’est-à-dire que toute personne est présumée donneuse en France, excepté si elle déclare son opposition de son vivant en s’inscrivant sur le registre des refus. Par ailleurs, il n’est pas obligatoire de posséder une carte de donneur.

Le site dondorganes.fr répond aussi à toutes les questions comme le risque de rejet, la conservation du corps du défunt après un prélèvement ou encore les organes que l’on peut donner de son vivant et la limite d’âge pour être donneur.

Le don de tissus est aussi concerné : il s’agit de la cornée, de la peau, des artères, des veines, des os et des valves cardiaques.

A noter : en France, plus de 57 000 personnes vivent grâce à la greffe d’un organe. Et dans ¾ des greffes, aucun problème de rejet n’est repéré dans les 10 ans suivant la transplantation.

Partager cet article