Polyarthrite : des astuces pour une maison facile à vivre

[13 février 2015 - 11h07] [mis à jour le 13 février 2015 à 14h46]

Un magazine dédié aux besoins spécifiques des polyarthritiques en matière d’aménagement. C’est la dernière publication de l’Association française des Polyarthritiques et des Rhumatismes inflammatoires chroniques (AFPric), avec le soutien du laboratoire MSD. Une édition unique destinée à conseiller les malades dans l’ergonomie et la décoration intérieure de leur logement.

De la cuisine à la salle de bains en passant par le bureau, la chambre, sans oublier les balcons et les terrasses. Le magazine gratuit Polydéco+ propose des conseils et des objets astucieux qui soulagent les articulations. Particulièrement destinées aux patients souffrant de polyarthrites et de rhumatismes inflammatoires, ces astuces peuvent aussi aider à améliorer tous les intérieurs.

Les meubles modulables comme des placards motorisés ou des objets astucieux comme des housses de couettes faciles à changer font partie des petits trucs qui améliorent la vie au quotidien. En compensant les gênes fonctionnelles, le malade conserve son autonomie à domicile plus longtemps.

Ainsi « vous avez du mal à tourner les poignées, les boutons ? Faites installer une plaque de cuisson tactile. » Ou encore, si vous éprouvez des difficultés à soulever des objets, adoptez le socle versant. Il vous permettra de verser l’eau chaude de la bouilloire sans effort. Enfin, de nombreuses aides techniques rendront votre passage dans la salle de bains plus agréable. Le distributeur de savon infrarouge mural, la brosse à long manche permettant de vous coiffer sans devoir lever le coude ou encore le support de sèche cheveux.

Les financements et les aides

Certains aménagements plus conséquents sont parfois nécessaires. C’est le cas de l’installation d’une douche à la place d’une baignoire ou encore d’étagères de cuisine escamotables. Pour ces travaux, un budget important est souvent requis. Alors les rédacteurs n’oublient pas de fournir toutes les informations concernant les aides aux financements disponibles. Ainsi que les subventions et les avantages fiscaux possibles. Par exemple, « les travaux d’adaptation liés à la perte d’autonomie, à cause du handicap ou du vieillissement, sont l’une des priorités de l’Agence nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), qui peut intervenir dès lors que les travaux atteignent 1 500 euros. » Enfin, les rédacteurs fournissent une liste substantielle d’adresses et de liens utiles.

Si le magazine vous intéresse, commandez-le à l’AFPric, à l’adresse suivante : 9 rue de Nemours, 75011 Paris ou sur le site www.polyarthrite.org. Il est gratuit, mais 4 euros de participation aux frais d’envoi vous seront demandés.

Partager cet article