La pratique du rameur vous apparaît bien monotone ? Saviez-vous qu’il existait désormais des cours collectifs ? Non seulement cette formule s’avère ludique et tonique. Mais en plus, grâce au coach, elle permet un parfait apprentissage du geste. Lequel, contrairement aux apparences est très technique. La preuve…

Le geste. En position assise, « le haut de votre corps est relâché », explique Kévin Scott, en charge du développement de l’aviron indoor au sein de la fédération. Saisissez le manche. « Vos épaules sont alors légèrement inclinées vers l’avant, les pieds posés à plat, les tibias à la verticale ». Vous voilà ; prêt pour la phase de propulsion !

Sachez que cette poussée s’effectue surtout avec le bas du corps. C’est simple, « 70% de la puissance vient des jambes alors qu’on a tendance à tirer un maximum sur les bras », corrige Kévin Scott. « Le défaut de posture le plus souvent rencontré chez les débutants est de serrer les omoplates avec une tendance à mettre le dos vers l’arrière. Non, si on ouvre bien sa cage thoracique tout en gardant le dos droit, on agit de façon bénéfique sur la posture ».

Les bienfaits justement ne manquent pas. « L’aviron et donc le rameur est un sport ultra-complet », reprend le coach. Cette discipline sollicite le système cardiovasculaire. Elle permet donc de gagner en endurance. « Veillez toutefois à bien inspirer sur la phase de poussée et à expirer sur le retour », glisse-t-il. Les bras, les jambes, les dorsaux, les fessiers et les abdominaux sont aussi au rendez-vous. Sans oublier le gainage.

« C’est une discipline idéale pour raffermir son organisme sans prendre de volume », ajoute Kévin Scott. « Le tout, sans courbature le lendemain. Quant aux contre-indications, elles concernent surtout les personnes qui souffrent du rachis ou des genoux. Sinon, à partir du moment où l’on peut régler l’intensité et l’amplitude du geste, tout le monde peut en bénéficier, quelle que soit sa condition physique. »

Pour pratiquer, dirigez-vous vers une salle de fitness, à condition de bien vous faire expliquer le geste. Par ailleurs, la fédération française d’aviron développe depuis peu, l’AviFit. Autrement dit, des cours collectifs de rameur indoor. En musique ! « Pour découvrir le concept, il convient de franchir la porte d’un club d’aviron », recommande Kévin Scott. Pour tout savoir, rendez-vous sur http://avifit.weebly.com/lavifit.html.

Partager cet article