Que prévoir dans la trousse à pharmacie de Bébé ?

[14 novembre 2016 - 12h19] [mis à jour le 14 novembre 2016 à 12h20]

Vous êtes enceinte et préparez l’arrivée de Bébé. N’oubliez pas de faire le stock d’essentiels dans votre armoire à pharmacie. D’ailleurs, il est conseillé de prévoir une trousse spéciale pour votre petit. Pour ne rien oublier, voici une revue des principaux éléments pour soigner votre nouveau-né.

Le sérum physiologique constitue un des produits les plus importants de votre pharmacie pour Bébé. Constitué d’eau distillée et de chlorure de sodium (NaCl) dilué, il peut être utilisé pour nettoyer les yeux et les narines du nouveau-né. Préférez les doses unitaires pour prévenir tout risque de contamination bactérienne. Le sérum pourra aussi vous aider à dégager ses voies respiratoires en cas d’encombrement dû à un rhume.

Autre incontournable : la compresse stérile. Nécessaire au nettoyage du cordon, elle est aussi utilisée, imbibée de sérum physiologique, pour nettoyer le nez et les oreilles.

Pour le cordon ombilical, vous aurez également besoin d’un antiseptique. Après la chute du cordon, il devra rester à portée de main dans votre armoire à pharmacie. Pour le moindre bobo, il vous sera très utile. Choisissez, là aussi, des dosettes. Mais prenez bien soin de les ranger à distance des dosettes de sérum physiologique pour éviter toute confusion !

Les nourrissons ont souvent la peau des fesses irritée. Ce que l’on appelle également l’érythème fessier. Prévoyez pour cela une crème à base d’oxyde de zinc, à appliquer après le change en fonction de l’état de la peau.

Virus…

Si votre enfant semble présenter de la fièvre, vérifiez sa température à l’aide d’un thermomètre adapté. Vous utiliserez soit un thermomètre classique, soit un thermomètre auriculaire, soit un thermomètre frontal à infrarouge. Si la fièvre se confirme – plus de 38°C – contactez votre médecin ou le 15 pour un nourrisson de moins de 3 mois. Au-delà, tentez de faire baisser la température pour éviter les convulsions qui surviennent en cas d’hyperthermie. Pour cela, proposez-lui fréquemment à boire, ne le couvrez pas trop et donnez-lui une dose adéquate de paracétamol, en fonction de son poids.

En cas de diarrhée, ayez des solutés de réhydratation. Ceux-ci permettent de compenser les pertes d’eau et de sels minéraux du nourrisson.

Et petits bobos

Pour les petits bobos, outre l’antiseptique, ayez toujours de l’arnica pour soigner les bosses et les bleus, dès un an. Et en cas de brûlure, conservez une pommade type Biafine® ou Cicalfate®.

Enfin, les poussées dentaires peuvent être très douloureuses. Munissez-vous d’un gel à appliquer sur les gencives pour soulager votre petit. Le chamomilla peut être utilisé en homéopathie.

Attention à l’automédication

Plusieurs recommandations sont à rappeler en matière de pharmacie pour les tout petits. Ne pratiquez jamais d’automédication, demandez conseil à votre médecin. Placez les médicaments hors de portée des enfants. Vérifiez régulièrement les dates de péremption et rapportez les médicaments périmés chez votre pharmacien. Enfin, gardez toujours les notices.

Partager cet article