Aider votre organisme à se protéger des virus du rhume, de la grippe et de la gastro-entérite, c’est possible. Les meilleurs alliés de votre système immunitaire ? Les probiotiques. Voici le mode d’emploi.

Environ 60% des cellules du système immunitaire sont concentrées dans l’intestin. Elles jouent un rôle primordial en faisant le tri entre les bactéries nocives et celles qui, au contraire, sont bénéfiques pour la santé. Seulement voilà, le stress, la fatigue, une alimentation déséquilibrée ou la prise d’antibiotiques peuvent perturber la flore intestinale et affaiblir ce système de défense. D’où l’intérêt d’une cure préventive de probiotiques : ces bactéries « amies » vont en quelque sorte occuper la place et laisser le moins possible de voies d’entrée aux germes à l’origine des infections hivernales.

Les souches de probiotiques les plus actives ? Lactobacillus casei, Lactobacillus acidophilus, Bifidobacterium lactis et Bifidobacterium longum. Si vous êtes un peu perdue parmi les multiples spécialités combinant différentes souches, demandez conseil à votre pharmacien ou consultez un micronutritionniste. Dans tous les cas, assurez-vous que la spécialité choisie concentre au moins 3 milliards de lactobactéries vivantes et stables par gramme de produit.

Pour tenir leurs promesses, les probiotiques doivent être pris sous forme de cures d’au minimum un mois. Pour optimiser leur action, faites en parallèle le plein de vitamines et de minéraux : ces derniers aident les probiotiques à survivre dans la flore intestinale. Augmentez aussi vos apports en prébiotiques : ces substances servent de carburant aux probiotiques. On les trouve en grand nombre dans l’artichaut, la banane, l’ail, le topinambour, le poireau, l’oignon, les salsifis, les asperges, le froment, la chicorée.

Des précautions d’emploi à respecter

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants fragiles. Pour profiter au mieux de leurs propriétés, il faut respecter quelques règles. Si vous achetez des probiotiques à conserver au frais, transportez-les dans un petit sac isotherme pour ne pas rompre la chaîne du froid entre la pharmacie et votre réfrigérateur. Pour les autres, vous pouvez les stocker à température ambiante. Mais une fois ouverts, mieux vaut également les laisser au frais. Prenez vos probiotiques une demi-heure avant le repas ou deux heures après afin qu’ils ne restent pas trop longtemps dans votre estomac et rejoignent votre intestin le plus vite possible. Enfin, évitez de les avaler avec une boisson chaude. Ce sont des bactéries vivantes, qui meurent au-dessus d’une certaine température.

A noter : Pour booster vos défenses immunitaires, veillez aussi à dormir suffisamment et à bouger un peu tous les jours. Ne chauffez pas trop votre habitation et aérez-la quotidiennement. Et n’oubliez pas : vous laver très régulièrement les mains reste le plus sûr moyen d’échapper aux virus en tous genres.

Partager cet article