Problèmes d’érection : comment en parler ?

[24 mars 2016 - 15h19] [mis à jour le 24 mars 2016 à 15h20]

Etre en petite forme au moment de passer à l’acte, cela peut arriver à tous les hommes, quel que soit leur âge. Fatigue, soucis, alcool, il en faut parfois peu. Un peu de repos, une touche de tendresse et d’humour et tout rentre dans l’ordre. Mais quand les troubles s’installent, chacun a tendance à se replier sur soi-même. Or il est primordial de continuer à communiquer.

Souffrir de troubles de l’érection, c’est ne pas parvenir à obtenir ou à maintenir une érection suffisante et durable pour permettre un rapport sexuel satisfaisant. Quand cela dure depuis plus de 3 mois, les spécialistes parlent de dysfonction érectile et il vaut mieux l’évoquer avec un médecin. Pour écarter toute cause vasculaire, neurologique ou hormonale. Et pour mettre en place la prise en charge la plus adaptée. Car il existe des solutions.

Avec votre partenaire

Comme toute difficulté concernant la sphère intime, les troubles de l’érection poussent souvent les deux partenaires à se replier sur eux-mêmes. Chacun se remet en cause, l’homme s’accusant de ne pas être à la hauteur, la femme se reprochant d’être moins désirable… Or le silence est la pire des solutions.

Comme beaucoup de couples, vous êtes confrontés à un problème. Ce n’est pas une fatalité, et vous allez trouver ensemble des solutions pour le résoudre. Le message le plus important à garder en tête et à faire passer à l’autre ? Trouble de l’érection et baisse du désir sont deux choses bien distinctes. Et en attendant que tout rentre dans l’ordre, rappelez-vous : le rapport sexuel ne commence pas à l’érection et ne se résume pas à la pénétration. Bain moussant à deux, massages, caresses… Il y a mille et une façons de prendre et de procurer du plaisir.

Avec votre médecin

Aborder le sujet dans le cadre d’une consultation médicale est une étape essentielle vers l’amélioration. Généralistes, andrologues et sexologues connaissent parfaitement le problème et peuvent vous aider. Lors du premier rendez-vous, faites preuve de sincérité, il n’y a aucune raison d’être gêné ou d’avoir honte. Utilisez un vocabulaire simple et précis afin de décrire au mieux le trouble d’érection dont vous souffrez. Vous ne savez pas comment démarrer la conversation ? Pourquoi ne pas dire tout simplement « Docteur, avec ma partenaire, ça ne marche plus aussi bien qu’avant… » ou encore « Docteur, je m’inquiète pour ma sexualité… ».

Partager cet article