Quelle protection solaire pour les enfants ?

[23 juin 2017 - 15h18] [mis à jour le 23 juin 2017 à 15h19]

La peau des tout petits est particulièrement fragile et sensible aux rayons du soleil. C’est pourquoi il est très important de la protéger des UV en période estivale. Le magazine 60 millions de consommateurs consacre un dossier sur les crèmes solaires et vêtements anti-UV dans son numéro de juillet-août. En résumé, les crèmes spéciales bambins ne font pas mieux que les familiales et les t-shirts et combinaisons protectrices sont efficaces.

Pour protéger la peau d’un enfant des rayons du soleil, il est recommandé de l’habiller avec des vêtements amples, un chapeau et des lunettes adaptées. En outre, l’application toutes les deux heures d’une crème solaire d’indice 50 sur les parties découvertes est indispensable. A la plage ces recommandations sont d’autant plus importantes que le soleil est renforcé par la réverbération sur le sable et sur l’eau. Pour vous aider à choisir le bon produit, le magazine 60 millions de consommateurs a testé l’efficacité des crèmes solaires spéciales enfants.

Les performances des crèmes solaires censées être spécialement formulées pour les petits – et parfois vendues plus cher que les versions pour adultes – « ne sont pas supérieures à celles des produits pour adultes », indique le magazine de consommateurs. « Les équivalents enfants des produits que nous avons également testés en version “adulte” (Avène, Ambre solaire brume sèche, Lancaster wet skin et Nivea Sun spray) ne font ni mieux, ni moins bien. »

Petite précision concernant le choix de la consistance de la protection solaire. Sachez que les brumes peuvent présenter une formule différente de celle du spray de la même marque. Ainsi qu’une efficacité réduite. De plus, ces produits présentent un risque d’inflammabilité en raison du butane contenu, s’ils sont portés à plus de 50°C.

Des vêtements anti-UV validés

Depuis quelques années, des vêtements pour enfants spécifiquement conçus pour faire écran aux UV du soleil sont disponibles dans le commerce. Pour vérifier l’efficacité de ces t-shirts et autres combinaisons à manches courtes ou longues, l’équipe de 60 millions a testé plusieurs spécimens.

« Pour notre essai, nous avons sélectionné des combinaisons et T-shirts enfants anti-UV, composés exclusivement de fibres synthétiques, et conçus pour être utilisés dans l’eau », précisent-ils. « Tous revendiquent un « UPF 50 + », ce qui correspond à un indice de protection aux ultraviolets très élevé. » L’UPF (Ultraviolet protection factor ou indice de protection aux ultraviolets) est l’indice qui fait consensus pour évaluer le niveau de protection solaire conféré par un vêtement, équivalent du SPF pour le niveau de protection d’une crème solaire.

Résultat, « notre essai montre que les vêtements anti-UV sont globalement efficaces. En revanche, nous déplorons que certains produits perdent de l’efficacité à l’usage », indiquent-ils. Enfin, les rédacteurs ont eu « la mauvaise surprise de constater que certains textiles de [leur] échantillonnage sont vendus dès l’âge de 6 mois… alors que les autorités de santé recommandent de ne pas exposer au soleil les nourrissons de moins d’un an. »

Partager cet article