Il a parfois mauvaise réputation et pourtant, utilisé dans les règles de l’art, le recourbe-cils n’a pas son pareil pour agrandir le regard et sublimer le maquillage des yeux. L’essayer, c’est l’adopter, surtout en suivant les conseils du make-up artist Nyels Anders.

 « Le recourbe-cils ne se contente pas de mettre en forme les cils pour rendre l’œil plus sensuel. Il permet aussi d’aligner la frange des cils, qui ne poussent pas tous à la même hauteur », rappelle Nyels Anders. « Il peut donc être utilisé pour le maquillage de tous les jours comme pour un maquillage plus soutenu de soirée. Il est d’ailleurs presque indispensable avant la pose de faux-cils, afin d’éviter l’effet double-rangée cils et faux-cils ». Inutile en revanche de l’utiliser sur les faux-cils : ils sont déjà recourbés et avec la colle, les faux-cils resteraient collés au recourbe-cils.

Toujours avant le mascara

D’autres précautions s’imposent pour éviter les mauvaises surprises. Le recourbe-cils s’utilise juste avant la pose de mascara, pour bien fixer le mouvement, jamais sur des cils déjà maquillés. Rigidifiés par le mascara, ils risqueraient de se casser. D’où l’intérêt de bien vous démaquiller chaque soir : le lendemain matin, il ne doit rester aucune trace de mascara. Pour un rendu parfait sans vous faire mal, approchez le recourbe-cils au plus près de votre paupière, en appuyant doucement durant 10 à 15 secondes. A répéter plusieurs fois en fonction de la courbure attendue. Pour accentuer l’effet œil de biche, vous pouvez ne recourber que la partie extérieure de votre frange de cils. Enfin, pensez à nettoyer régulièrement les mousses en silicone de votre recourbe-cils avec un coton imbibé de démaquillant. Et à les changer environ tous les 6 mois.

A noter : il existe aussi des recourbe-cils électriques, à privilégier quand les cils ont tendance à pousser à l’horizontal, voire vers le bas.

Partager cet article