Du sport contre 5 maladies chroniques

[12 septembre 2016 - 10h24] [mis à jour le 19 septembre 2016 à 11h46]

A petites doses, le sport entretient votre capital forme. Mais avec un peu plus d’effort, les bénéfices sont autrement plus élevés, confirment des chercheurs américains. La dépense énergétique diminue en effet le risque de développer 1 ou plusieurs des 5 maladies chroniques les plus dangereuses pour le pronostic vital.

Les bénéfices du sport sur la santé ne sont plus à prouver. Mais la plupart des publications se concentrent sur les effets d’une pratique ciblée sur une seule pathologie. Pour aller plus loin, des chercheurs ont évalué les bénéfices de disciplines pratiquées plusieurs fois par semaine. Première étape, l’analyse de 174 études publiées entre 1980 et 2016. Ces travaux précisent l’incidence de 5 maladies chroniques (cancer du sein, cancer du côlon, diabète, maladie cardiaque ischémique et accident vasculaire cérébrale d’origine ischémique) en fonction de la pratique sportive.

Résultat, « les patients les plus épargnés par ces maladies sont tous – sans exception – adeptes de sport », notent les scientifiques de l’Université de Washington. En moyenne, chacun pratiquait l’équivalent d’une séance de volley-ball, de badminton, d’aquagym ou 6 kilomètres de marche par semaine

Vous n’êtes pas adeptes de sport ? Sachez qu’il est possible d’intégrer votre dépense énergétique dans les gestes du quotidien. La recette  à suivre ? Chaque semaine assurez-vous d’avoir au compteur 15 minutes à passer l’aspirateur, 20 minutes de jardinage, 20 minutes de courses et 25 minutes de marche ou de vélo. . En se pliant à ces consignes, les chercheurs australiens estiment que les bénéfices escomptés pour éloigner le risque de développer une ou plusieurs de ces 5 maladies chroniques sont équivalents à ceux enregistrés chez les sportifs.

Partager cet article

Aller à la barre d’outils