Avec le soleil au zénith, la crème solaire fait plus que jamais partie de nos « indispensables » de l’été. Et ce d’autant plus si vous êtes amateurs de sports d’eau (surf, planche à voile ou canoé-kayak…). Même si la protection la plus adaptée reste les vêtements anti-UV 

L’eau a effectivement tendance à rafraîchir et ce d’autant plus en présence d’un petit vent. Conséquence, le besoin de crème solaire se fait sans doute moins ressentir. L’occasion d’insister sur l’importance de se protéger si vous passez votre temps en mer ou en piscine. C’est bien simple : multipliez les applications, si possible en y associant des vêtements adaptés et en évitant le créneau 12h-16h.

Au-delà de l’exposition directe, la réverbération constitue un redoutable ennemi. Comme toutes les surfaces claires et brillantes, l’eau – mais aussi la neige – augmente la quantité d’ultraviolets reçus par la peau et par les yeux. D’une manière générale, la neige réfléchit 40% à 90% du rayonnement UV, l’eau, entre 10% et 30%. Quant au sable, c’est entre 5% et 25%, tout de même.

La peau et les yeux…

Des chiffres qui signifient également que le port de lunettes de soleil est indispensable. Les ultraviolets sont notamment responsables de l’opacification du cristallin. Celle-ci conduit à la cataracte, première cause de cécité dans le monde. Ils peuvent aussi provoquer une ophtalmie, sorte de « coup de soleil de l’œil ».

A la moindre question, interrogez votre pharmacien. Il vous guidera en fonction de votre phototype. Sachant toutefois que sur l’eau, il est préférable de se reporter sur des produits à large spectre. Et pour en savoir davantage, vous pouvez aussi consulter le site de l’Association Sécurité solaire : www.soleil.info/

Partager cet article