Théorie du complot : 55% des Français pensent que l’Etat et les labos sont « de mèche»

[10 janvier 2018 - 16h16] [mis à jour le 10 janvier 2018 à 16h21]

La théorie du complot occupe les esprits. En effet, selon un sondage Ifop, plus de la moitié des Français estime que le ministère en charge de la Santé et les laboratoires seraient « de mèche pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins ».

Ce 7 janvier, l’Ifop publiait un sondage consacré aux théories du complot. Une enquête menée pour la Fondation Jean-Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch du 18 au 20 décembre auprès de 1 220 personnes majeures.

Plusieurs thématiques sont abordées : la Terre ne serait pas ronde, les Américains ne seraient jamais allés sur la lune et le 11 septembre serait un coup monté des Etats-Unis pour légitimer le combat en Afghanistan… Découverte, politique… mais aussi la santé !

En effet, 55% des sondés estiment que « le ministère en charge de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins ». Un chiffre édifiant alors que le caractère obligatoire de 11 vaccins décidé par la ministre de la Santé Agnès Buzyn fait débat en France.

Les anti-vaccins critiquent en effet l’impact de l’aluminium présent dans les produits injectés, ou encore le sur-risque de maladies liées à l’immunisation. C’est l’exemple du vaccin contre l’hépatite B susceptible selon plusieurs personnes de provoquer une sclérose en plaques.

Pour clarifier les choses et faire le point sur l’innocuité ainsi que sur le caractère indispensable des vaccins en termes de protection individuelle et collective, Santé publique France a publié un rapport en octobre 2017. Et le même mois, 49 sociétés savantes ont publié un manifeste pour défendre les 11 vaccins obligatoires.

A noter : les moins de 35 ans sont deux fois plus sensibles à cette théorie du complot.

Partager cet article