Travail assis, cœur malade ?

[31 janvier 2014 - 16h40]

Réunions au bureau, travail sur ordinateur, déplacements en voiture : la sédentarité professionnelle ne cesse de progresser en France. Et  avec elle, les risques de complications cardiovasculaires. Les précisions du Dr François Carré, cardiologue au CHU de Rennes et auteur du livre Danger Sédentarité, vivre en bougeant plus.

« Nous avons des muscles, des tendons, des ligaments, des articulations, un squelette : notre corps est fait pour marcher », écrit le Dr François Carré, également président de  l’Observatoire de la sédentarité.  « En position assise prolongée, le muscle cardiaque n’est plus suffisamment alimenté. La capacité des vaisseaux à se dilater est fortement diminuée. Le sang s’accumule alors dans les jambes, les poumons, les chevilles et provoquent des gonflements anormaux tels que la phlébite ».

Ecoutez les explications du Dr François Carré :

Les effets nocifs de la sédentarité

 Le cœur est donc sous-alimenté en oxygène. « La diminution de la pression artérielle peut se traduire par des difficultés à respirer, à effectuer le moindre effort physique ainsi que la sensation d’avoir la poitrine comprimée et les jambes lourdes », décrit le Dr François Carré. Rester trop longtemps assis sans bouger peut également perturber le métabolisme d’utilisation des glucides. Autant de facteurs à l’origine des troubles du diabète, de l’hypercholestérolémie et de l’obésité.

Comment prendre soin de son cœur ?

Si vous passez chaque jour, des  heures au bureau, des alternatives existent pour prévenir d’éventuels troubles cardiaques :

  • Dans la mesure du possible, essayez d’intégrer de la marche à pied dans vos déplacements domicile-travail. Par exemple, si vous prenez les transports en commun, descendez à l’arrêt précédent. « Deux kilomètres de marche est une bonne moyenne, « nos ancêtres préhistoriques eux marchaient environ 15 km par jour »;
  • Sur place, veillez à vous lever au moins 2 ou 3 minutes toutes les 2 heures. Profitez des appels téléphoniques pour vous lever. Et faites les réunions en station debout ! En plus, il y a moins de risques qu’elles s’éternisent. Dans tous les cas, le simple fait de se mettre debout permet de réalimenter le cœur en oxygène ;
  • Limitez au maximum les sources de pression augmentant le stress oxydatif. Lequel endommage les dans les cellules cardiaques. Optimisez votre temps en réduisant votre pause-déjeuner de 10 minutes pour aller marcher avant de reprendre le travail ;
  • Privilégiez la pratique d’une activité physique après le travail. La « bonne fatigue » ressentie sera bien plus bénéfique pour votre cœur que si vous choisissez le canapé !

Ecoutez les explications du Dr François Carré : 

Les conseils pour bouger !

« Il ne s’agit pas obligatoirement de pratiquer une activité intense », précise le Dr François Carré. Une demi-heure de marche (1×30 minutes ou 3×10 minutes) suffit à relancer le muscle cardiaque. « Et permet de stimuler l’appareil digestif pour relâcher les compressions liées à la position assise, trop souvent responsables des troubles de la constipation ». La nage, la danse ou la relaxation permettent également au cœur de maintenir et/ou retrouver une fréquence normale sans réaliser d’effort brusque.

Ecrit par Laura Bourgault – Edité par David Picot

Partager cet article