Contre l’acné, les bons réflexes à faire adopter aux ados

[28 juillet 2017 - 14h27] [mis à jour le 28 juillet 2017 à 14h28]

Sous l’effet des chamboulements hormonaux de la puberté, beaucoup d’adolescents souffrent d’acné, avec les complexes qui vont avec. Quand les boutons sont très importants et risquent de laisser des cicatrices, il est parfois nécessaire de mettre en place un traitement local et/ou oral. Mais dans tous les cas, pour retrouver une jolie peau, ils doivent avant tout prendre de bonnes habitudes.

Ne pas toucher les boutons. C’est très tentant, mais triturer les points blancs dans l’espoir de les faire disparaître ne fait qu’empirer les choses.

Se laver tous les jours. Le premier des traitements consiste à nettoyer le visage et le cou, voire le buste et les épaules si nécessaire, matin et soir. Pain dermatologique surgras, lait, eau démaquillante, peu importe, laissez votre ado choisir le produit qui lui convient le mieux. L’essentiel est de purifier sa peau sans pour autant l’agresser. Elle ne doit en aucun cas « tirer ». Donc pas de lotions à base d’alcool et ni de savon de Marseille.

Arrêter de fumer. Les spécialistes sont unanimes : la cigarette favorise la production excessive de sébum et la multiplication des kystes. Voilà une raison d’en finir avec la nicotine qui devrait parler aux plus jeunes.

Faire des masques à l’argile. Dans l’espoir de purifier leur épiderme, les adolescentes ont souvent tendance à abuser des gommages. C’est une mauvaise idée. Mieux vaut leur conseiller de faire une à deux fois par semaine un masque à l’argile verte. Pour le préparer, il suffit de verser de l’eau de camomille dans un bol, d’y saupoudrer de l’argile en poudre jusqu’à obtenir une pâte onctueuse et d’y ajouter 5 gouttes d’huile essentielle de citron. Appliquer cette préparation en couche épaisse et rincer à l’eau tiède dès que l’argile commence à sécher. Un soin évidemment recommandé aussi aux garçons.

Se protéger du soleil. C’est essentiel pour limiter les risques de cancer de la peau mais aussi éviter une belle flambée d’acné à la rentrée. Le soleil est en effet un faux ami. L’été, les choses s’améliorent sous l’action anti-inflammatoire des ultra-violets. Mais ces derniers favorisent un épaississement de la couche cornée, contribuant ainsi à obstruer les pores et à favoriser la multiplication des comédons et des microkystes. D’où souvent un effet « rebond » de l’acné au retour des vacances. Sans oublier que le soleil fait très mauvais ménage avec la plupart des traitements anti-acné.

A noter : Si elle en a envie, votre fille peut tout à fait se maquiller. Cela peut l’aider à se sentir mieux dans sa peau. Et elle sera moins tentée de toucher à ses boutons et de les percer puisqu’ils seront bien camouflés. Attention toutefois à choisir des produits non comédogènes, l’idéal restant ceux vendus en pharmacie et parapharmacie et spécifiquement destinés aux peaux acnéiques. Elle devra également bien nettoyer ses pinceaux.

Partager cet article