Crèmes anti-rides : une composition douteuse ?

[25 octobre 2018 - 12h25] [mis à jour le 25 octobre 2018 à 17h27]

Appliquées au quotidien sur votre peau, certaines crèmes anti-rides contiennent des substances allergènes. Et leur efficacité semble loin de faire l’unanimité… L’Association 60 millions de consommateurs vous aide à faire le tri.

La promesse d’une peau souple et rajeunie… voilà ce que le marketing des cosmétiques anti-rides laisse apparaître sur les pots, tubes et affiches. Des pouvoirs associés à de multiples substances actives comme le Q10 et l’acide hyaluronique que l’on ne présente plus… Tendance plus récente, la truffe noire ou encore des extraits de météorites constitueraient aussi les précieux alliés de votre épiderme, rapporte 60 millions de consommateurs dans son numéro de novembre. Si l’innocuité de ces substances n’est pas remise en question, la preuve de leur efficacité reste en revanche en suspens… Sur les 10 crèmes testées* par 60 millions de consommateurs, seules 3 s’avèrent efficaces. Et les prix élevés ne seraient en aucun cas gage de qualité.

Fausse et dangereuse jouvence ?

Autre élément, le magazine rapporte la présence de filtres UV, de plus en plus employés dans de nombreuses crèmes pour le visage. Pourtant, il ne s’agit pas de produits spécifiques pour rester protégé(e) contre les rayons du soleil, ce qui peut prêter à confusion et créer chez le consommateur une fausse sensation de sécurité. Par ailleurs, ces filtres représentent un éventuel risque d’allergies. Pis encore, ces substances sont considérées comme perturbateurs endocriniens potentiels.

Autre point, les ingrédients inscrits sur les étiquettes des crèmes laissent apparaître des substances « peu recommandables » comme des allergènes ou le phénoxyéthanol, conservateur récemment suspecté de toxicité dans les couches pour bébé.

*pendant 28 jours consécutifs par au moins 20 personnes

Partager cet article