Eté : la beauté avec prudence !

[01 juin 2016 - 14h36] [mis à jour le 02 juin 2016 à 15h38]

Teint hâlé, épilation irréprochable… la saison estivale approche et la liste de vos objectifs « beauté » de l’été s’allonge de jour en jour. Mais attention quelques conseils de prudence s’imposent. Suivez le guide !

Tout d’abord pour vous épiler, si vous utilisez une cire chaude, ne vous lancez pas à l’aveuglette notamment s’il s’agit de premières expériences. Consultez le mode d’emploi, et respectez bien les consignes, notamment le temps de réchauffage : celui-ci diffère en fonction du type de réchauffe, au four, au bain-marie ou aux micro-ondes. Avant toute application sur les jambes, les aisselles ou le maillot, testez la température de votre cire sur une zone de votre main pour éviter les brûlures. Enfin respectez les contre-indications : l’usage de cires à réchauffer est interdit aux patients diabétiques ou en cas de problèmes circulatoires (varices…).

Ou la lampe flash ?

Si vous utilisez une lumière pulsée (dite « lampe flash ») pour vous épiler, « pensez systématiquement à porter des lunettes de protections normalisées ».  Par ailleurs, « ne ‘flashez’ jamais successivement la même zone de la peau et espacez les séances selon les recommandations inscrites sur la notice d’utilisation ». Autres conseils, n’appliquez pas l’épilateur au niveau des lésions de la peau, des rougeurs, de grains de beauté ou des cicatrices.

Partez déjà bronzée !

Qui ne rêve pas de commencer l’été avec un teint déjà hâlé ? Vous en faîtes partie ? Pensez alors au lait autobronzant pour stimuler votre production de mélanine. Mais souvenez-vous, ces derniers ne protègent en aucun cas des rayons ultraviolets. Enfin une fois exposée au soleil n’oubliez pas la protection solaire qui n’empêche pas de bronzer progressivement mais limite les rougeurs et l’apparition de coups de soleil.

Le risque élevé de cancer de la peau lié à l’usage des cabines UV est prouvé. A titre d’indicateur, « une séance de 15 minutes correspond à une exposition de même durée au soleil de midi sur une plage des Caraïbes sans protection solaire », souligne la CSC. Et pour rappel, « le bronzage artificiel ne permet pas de préparer efficacement la peau au soleil et accélère le vieillissement cutané ».

Voici donc quelques principes de précaution si malgré tout vous souhaitez bronzer en cabine :

  • Consultez avant tout usage un dermatologue pour déterminer votre phototype. « Le bronzage artificiel est formellement déconseillé aux personnes ayant la peau très sensible (phototype I et II) » ;
  • Portez obligatoirement des lunettes spéciales UV ;
  • Proscrivez l’utilisation de crèmes et produits photosensibilisants ;
  • Respectez un délai de 48 heures avant chaque exposition.

Partager cet article