Menu Santé : la fraise, le faux-fruit qui fait du bien

[07 mai 2013 - 11h39] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h56]

Les fraises se mangent aussi en salade. ©Marianne Furlani-Sopexa

Gariguette, charlotte, ciflorette ou ronde… la fraise est un fruit délicat et savoureux. Poussant à l’état sauvage en Europe, en Asie et le long de la côte ouest américaine, elle est connue depuis l’Antiquité. Cultivée pour la première fois dans les potagers du Moyen Âge, elle devient un fruit très apprécié sur les tables de la Renaissance. Charnues, sucrées, acidulées, les fraises annoncent les beaux jours en apportant saveur et équilibre aux moments gourmands des petits et des grands. Cette semaine, nos chefs (www.ma-cuisine-ma-sante.com) vous ont concocté un menu « à la fraise ». Un délice !

Petite et rouge, la fraise a la caractéristique d’être en réalité un faux-fruit. Elle résulte du grossissement du réceptacle des pétales de la plante, qui prend une consistance charnue. Ce sont en réalité ses akènes, les petits points jaunes ou bruns sur sa peau, qui sont les vrais fruits du fraisier.

Pleine de nutriments essentiels, la fraise est un aliment riche et léger à la fois. Une portion de six fraises par exemple, suffit à couvrir les apports journaliers recommandés en vitamine C. « Elle regorge aussi de vitamines A et B, ainsi que de polyphénols, les ‘molécules santé du futur’ », indique Laurence Benedetti, micro-nutritionniste à Paris. Son apport en potassium, calcium, magnésium, fer et sa haute teneur en fibres favorise l’équilibre de l’organisme et le bon fonctionnement du transit intestinal.

Légère, la fraise

La fraise est d’autant plus savoureuse, que vous pouvez en abuser sans scrupule car elle fait partie des fruits les moins caloriques avec 36 calories aux 100 grammes. Bien que parfumée et sucrée en bouche, elle contient peu de glucides. Composée à 90% d’eau, elle convient à tous les régimes alimentaires.

Seule exception : les sujets prédisposés à l’apparition de phénomènes allergiques. En effet, la fraise fait partie des aliments « histamino-libérateurs ». Ainsi, en libérant de l’histamine dans l’organisme, elle peut provoquer une intoxication histaminique. Ce phénomène, qualifié de « fausse allergie alimentaire », est caractérisé par des troubles comme des rougeurs cutanées, des bouffées de chaleur, des démangeaisons…

En dessert le plus souvent, nature ou à la crème et au sucre, la fraise fait le régal de tous. Facile à déguster avec les doigts, elle se cuisine aussi en entrée avec du kiwi, de la truite fumée et des petits fromages frais. Et parfois même dans certains plats, comme des salades estivales. Mélangez-la par exemple avec de jeunes pousses d’épinards et de la féta. Frais et savoureux !

Ecrit par : Dominique Salomon – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

Déjeuner

Goûter

Dîner

En savoir plus

Histamine

Source : ANSES
- 7 mai 2013

Partager cet article