Envie de changer des traditionnels « petit déj’ » à base de tartines beurrées ou à la confiture ? Tant mieux… les protéines, contenues dans le jambon ou le fromage blanc par exemple, sont de précieux alliés pour booster la dopamine. Un neurotransmetteur synonyme de plaisir, de récompense… donc de bonne humeur !

Indispensable pour maintenir l’équilibre de nos paramètres vitaux, l’alimentation est un point incontournable de notre bien-être. Le contenu de nos assiettes a même un impact sur nos comportements. « Et tout commence au petit-déjeuner ! », motivent des chercheurs américains de l’université de Californie (Los Angeles) qui ont mené leur enquête* auprès de 87 volontaires. Chacun a mangé une tranche de pain complet. Dans le groupe 1, ce féculent venait avec le duo beurre-confiture + un petit verre de lait et deux bols de fruits. Dans le groupe 2, le pain était accompagné de jambon blanc, de fromage, d’un grand verre de lait, de fromage blanc et d’un bol de rondelles de banane. Après leur petit-déjeuner, chacun des participants étaient invités à jouer à un jeu d’argent.

« Vous êtes ce que vous mangez »

Résultat, les taux de dopamine** sécrétés étaient plus élevés dans le groupe 2 (menu protéinés) comparés à ceux du groupe 1 (menus glucides). Impliquée dans la sensation du plaisir et de la récompense, cette hormone augmentait en effet « les seuils de tolérance (degré de sympathie pendant le jeu), la motivation (capacité à prendre des décisions) » chez les pro-protéines.

*Edited by Matthew D. Lieberman, University of California, Los Angeles, CA, and accepted by Editorial Board Member Michael S. Gazzaniga May 8, 2017 (received for review December 9, 2016)
**Neurotransmetteur dont la sécrétion est impulsée par l’acide aminé tyrosine

Partager cet article