Combien de kilos pendant la grossesse ?

[09 janvier 2017 - 14h55] [mis à jour le 09 janvier 2017 à 14h57]

La prise de poids excessive peut avoir des conséquences sur le bon déroulement de la grossesse et sur la santé de bébé. Les gynécologues et les sages-femmes demandent donc à leurs patientes de surveiller leur prise de poids. Sans en faire une obsession, mieux vaut donc garder un œil sur sa balance pour essayer de respecter leurs recommandations.

Pourquoi prendre raisonnablement du poids quand on est enceinte ? Pour retrouver plus facilement sa silhouette après l’accouchement, mais pas seulement. On sait aujourd’hui qu’une prise de poids excessive augmente le risque de diabète gestationnel, de thrombose et d’hypertension. Elle expose également à un risque de prématurité et de césariennes. A l’inverse, une prise de poids insuffisante augmente le risque de fausse couche.

Mais alors, quelle est la prise de poids idéale ? En fait, tout dépend du poids, et plus précisément de l’Indice de masse corporelle (IMC), affiché avant la grossesse. Pour rappel, l’IMC s’obtient en divisant le poids (exprimé en kg) par le carré de la taille (en mètre).

  • Si vous êtes mince, voire très mince (IMC<18,5), vous pouvez prendre entre 12,7 kg et 18,1 kg ;
  • Si vous avez une corpulence « normale » (IMC entre 18,5 et 24,9), vous pouvez prendre entre 11,3 kg et 15,9 kg ;
  • Si vous êtes en surpoids (IMC entre 25 et 29,9), vous pouvez prendre entre 6,8 kg et 11,3 kg ;
  • Si vous souffrez d’obésité (IMC>30), vous pouvez prendre entre 5 kg et 9 kg.

Généralement, une alimentation équilibrée et le maintien d’une activité physique régulière permettent de rester dans les clous. Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par un diététicien.

A noter : la prise de poids n’est pas forcément linéaire pendant neuf mois. Certaines femmes ne prennent quasiment pas de poids durant le premier trimestre pour cause de nausées et de vomissements, sans que cela n’affecte le fœtus. Au cours du dernier trimestre, les besoins du fœtus sont plus importants et le gain de poids mensuel peut être légèrement plus élevé qu’au deuxième trimestre.

Partager cet article

Aller à la barre d’outils